Accueil » Dossiers » Actualité » Molson Coors Canada prévoit déménager à Longueuil

Molson Coors Canada prévoit déménager à Longueuil

Molson initie une nouvelle ère de son histoire en allant de l’avant avec un vaste projet de modernisation de ses opérations dans le Grand Montréal. Fondée à Montréal en 1786, Molson Coors Canada a soumis une offre d’achat pour un terrain situé à Longueuil, tout en initiant les discussions avec la Ville de Montréal afin de créer un héritage historique à ses installations originales de la rue Notre-Dame.

« En tant que plus vieux brasseur d’Amérique du Nord, nos racines demeureront toujours à Montréal. Nos 230 ans d’histoire sont une source de fierté pour notre entreprise et nos employés. Nous sommes incroyablement enthousiasmés par cet investissement emblématique tant dans notre passé que dans notre futur », affirme Frederic Landtmeters, président et chef de la direction de Molson Coors Canada. « Quand nous envisageons nos 230 prochaines années, nous devons investir substantiellement dans nos employés et dans nos opérations. Les décisions d’aujourd’hui nous permettent de demeurer compétitifs dans un marché évolutif. Nous sommes aujourd’hui prêts pour aller de l’avant avec cette vision ».

Après une démarche rigoureuse, initiée en 2015, Molson Coors Canada a examiné de nombreuses options pour la localisation future de sa nouvelle brasserie et ses opérations de distribution.

« Tournées vers le futur, nos démarches sont toutefois solidement ancrées dans les origines de l’entreprise et nous remercions nos partenaires, notamment Montréal International, d’avoir compris nos enjeux et de nous avoir soutenus dans notre projet d’investissement. »

Il s’agit selon Molson Coors d’une dimension importante de ce projet de plusieurs années et de plusieurs millions de dollars qui créera un effet de halo économique sur tout le Grand Montréal.

Molson annonce donc qu’elle a fait une parvenir une offre d’achat à la Ville de Longueuil pour l’acquisition d’un terrain situé dans l’arrondissement de Saint-Hubert. Cette offre demeure sujette à l’approbation des autorités municipales. Les caractéristiques du site, qui doit faire l’objet d’une vérification diligente, satisfont les critères essentiels aux activités modernes de brassage.

« Comme nous l’avons déjà indiqué, les installations de la rue Notre-Dame ne se prêtent pas à une modernisation profonde de nos équipements et procédés, » souligne Monsieur Landmeters. « Notre intention est de construire une brasserie moderne et de haute performance adaptée au Canada, tout en s’appuyant sur le talent et l’expertise de classe mondiale que l’on retrouve au Québec ».

La Ville de Longueuil se dit fière de l’offre d’achat de l’entreprise Molson Coors Canada pour le terrain situé dans sa zone aéroportuaire. Il s’agit d’un projet majeur d’investissement qui générera des retombées économiques importantes pour Longueuil et toute la région.

« Nous sommes très fiers que Molson Coors ait choisi Longueuil pour ce vaste projet de modernisation de ses installations. Ce geste important vient récompenser des années d’efforts à développer notre ville et particulièrement la zone aéroportuaire afin d’en faire un pôle stratégique de développement industriel. Cette décision d’investissement démontre hors de tout doute que Longueuil est un partenaire de premier choix pour une entreprise aussi prestigieuse que Molson Coors et témoigne du dynamisme économique de notre ville », s’est réjouie la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

L’offre d’achat sera présentée aux élus du conseil municipal pour approbation à la séance du 5 décembre prochain.

De son côté, dans un communiqué, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, s’avoue déçue de la décision de Molson Coors de quitter le territoire de la Ville de Montréal.

« C’est avec regret que je prends acte de l’intention de Molson Coors d’acquérir un terrain à Longueuil pour y implanter sa future brasserie. Dès mon arrivée en poste, j’ai fait des représentations auprès de la famille Molson et des gestionnaires de l’entreprise afin de faire valoir les bénéfices du maintien des activités de la brasserie à Montréal. Malheureusement, l’offre bonifiée que nous avons soumise n’a pu être étudiée par le conseil d’administration de la brasserie Molson Coors, qui avait déjà pris sa décision. 

Les discussions que j’ai eues avec les représentants de l’entreprise ont permis de confirmer la volonté conjointe de Molson Coors et de la Ville d’assurer une présence durable de l’entreprise à Montréal. Je suis confiante que les dirigeants maintiendront cette ouverture en prenant leurs prochaines décisions d’affaires afin qu’elles reflètent non seulement l’importance de Molson dans l’histoire montréalaise, mais également le fait que Montréal a permis à Molson de devenir ce qu’elle est aujourd’hui. »

Montréal International salue pour sa part le projet d’investissement de Molson Coors Canada, qui s’inscrit dans le cadre d’un vaste projet de modernisation de ses opérations qui permettra à l’entreprise de consolider et de pérenniser ses activités brassicoles dans la métropole.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour le Grand Montréal et son industrie brassicole, qui se traduira notamment par le maintien de centaines d’emplois dans la région, mais aussi par d’importantes retombées locales et internationales », souligne M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Molson est une entreprise emblématique du Grand Montréal et son choix d’y demeurer et d’y lancer un projet d’investissement de grande envergure contribuera encore davantage au rayonnement international de la métropole. »

Photo copyright: DXR

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre