Accueil » Dossiers » Actualité » Augmenter le nombre de femmes dans le secteur manufacturier pour palier à la pénurie de main-d’œuvre : MEQ identifie cinq champs d’actions prioritaires

Augmenter le nombre de femmes dans le secteur manufacturier pour palier à la pénurie de main-d’œuvre : MEQ identifie cinq champs d’actions prioritaires

Manufacturiers et Exportateurs du Canada a publié les résultats d’une consultation pancanadienne visant à inspirer et inciter les femmes à poursuivre une carrière dans le secteur manufacturier. Cette consultation a permis d’identifier cinq priorités pour augmenter la proportion de femmes dans le secteur manufacturier, et ainsi contribuer à pallier à la pénurie de main-d’œuvre.

« Les résultats de cette consultation nous permettent d’avoir un meilleur portrait de la situation des femmes dans le secteur manufacturier. Nous collaborerons avec le milieu manufacturier québécois, le gouvernement du Québec et les intervenants de l’industrie pour mettre en œuvre un plan d’action adapté au Québec et basé sur les cinq priorités nationales » a déclaré Véronique Proulx, PDG de Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ).

Les cinq champs d’action prioritaires pour accroître la représentation des femmes dans le secteur manufacturier sont :

  1. Augmenter le nombre de modèles féminins inspirants pour inciter les jeunes femmes à poursuivre une carrière dans le secteur manufacturier.
  2. Permettre aux jeunes femmes d’apprendre à connaître les installations manufacturières modernes pour leur donner un meilleur aperçu des possibilités de carrière qui s’offrent à elles. Ces efforts doivent se concentrer sur les professions qu’offre le secteur manufacturier plutôt que sur le secteur lui-même.
  3. Déployer des efforts pour encourager les jeunes femmes à poursuivre leurs études en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques ou à apprendre un métier spécialisé.
  4. Veiller à ce que les entreprises soient à l’écoute des préoccupations des femmes et à ce qu’elles prennent des mesures pour rendre leur culture d’entreprise plus inclusive.
  5. Inciter les entreprises à trouver des moyens créatifs d’améliorer la conciliation travail-famille pour leurs employés et d’accommoder les femmes et les hommes qui ont des obligations familiales.

Alors que la population active canadienne comprend 48 % de femmes, le secteur manufacturier n’en compte que 28 %. Au cours des 15 dernières années, la part des emplois manufacturiers occupés par des femmes a stagné.

Informations additionnelles 

Le groupe de travail Women in Manufacturing de Manufacturiers et Exportateurs du Canada a été lancé par la présidente du conseil d’administration national, Rhonda Barnet, en mars 2017. Ce groupe a été mis sur pied en réponse à une recommandation de l’initiative Industrie 2030 de MEC. Cette recommandation portait sur la nécessité d’attirer davantage de femmes dans les professions manufacturières afin d’aider à résoudre la pénurie chronique de main-d’œuvre et de travailleurs qualifiés que connaît le secteur. Présidé par Elise Maheu, le groupe de travail réunit des représentants d’entreprises membres de MEC de tailles variées et provenant de différents secteurs. Il a pour but d’inciter et d’inspirer les femmes à poursuivre une carrière dans le secteur manufacturier et de les appuyer dans leur démarche.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Crédit photo: Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Source

Aucun commentaire.

Répondre