Accueil » Chroniques » Automobiles » McLaren 570 S/540 C – Une agréable surprise

McLaren 570 S/540 C – Une agréable surprise

Pas besoin de présenter la marque McLaren. En effet, l’écurie de ce même nom fondée par le regretté Bruce McLaren a remporté plus que sa part de championnats en Série Can Am et en Formule 1 tout particulièrement. Mais en parallèle avec ces activités au championnat du monde des monoplaces, on a procédé au début des années 2000 à la création d’une division d’automobiles de route. Plusieurs se souviennent sans doute de la légendaire Formula 1 et son siège central qui se vendait à un prix astronomique et que les propriétaires avaient tendance à endommager dans de spectaculaires accidents.

Après le divorce avec Mercedes-Benz, McLaren Automotive a été fondée, en 2011, pour la production en série de voitures sportives de très grande qualité. Et bien que ce jeune constructeur soit parmi nous depuis quelques années seulement, il a produit un nombre impressionnant de modèles. On a débuté avec la spectaculaire P1 propulsée par un moteur essence/hybride d’une conception technologique très avancée. Par la suite se sont succédés les modèles de la gamme Super et tout récemment les modèles de la gamme Sport, ce qui représente en tout une dizaine de véhicules et même plus, si on s’accorde quelques variantes exotiques.

Ceci est en net contraste avec plusieurs autres grandes marques ultra-sportives concurrentes qui se contentent de trois ou quatre modèles sans plus. La gamme Sport est intéressante aussi bien du côté de ses performances que du prix de ses modèles. Ceux-ci peuvent être jugés « abordables », du moins pour la catégorie, même si le modèle le plus économique, le 540 C, se vend pour environ 200 000 $ avant les options. Et elles sont fort nombreuses, permettant d’équiper sa voiture comme bon nous semble.

Fibres de carbone et aluminium

L’élément principal de cette voiture est un baquet en fibres de carbone qui assure une très grande légèreté et une rigidité hors normes. À cet élément sont greffés les pièces de suspension, les supports du moteur et tous les autres accessoires qui permettent à cette McLaren de devenir une grande sportive. La suspension est inspirée des voitures de course, avec des leviers triangulés travaillant de concert avec des amortisseurs autonomes.

Le moteur utilisé pour cette version est en fait le même que celui de tous les autres modèles du groupe Sport. Il s’agit d’un V8 turbo compressé de 3,8 litres produisant 533 chevaux et 398 livres-pieds de couple et placé en position centrale. Il est associé à une transmission automatique à sept rapports à double embrayage, reliée aux roues arrière. Pour fins de comparaison, ce moteur utilisé sur la version 570 S prend 3,2 secondes pour réaliser le 0–100 km/h, et 3,5 secondes sur la 540C. Compte tenu de la différence de prix qui est d’environ 32 000 $ entre les deux modèles, on peut dire que la 540 C constitue une belle aubaine.

Dans les deux cas, et même en ce qui concerne la version 570 GT offrant un peu moins de performance mais plus d’espace pour les bagages, la carrosserie est en aluminium et en composite afin d’assurer le plus de légèreté possible. Et le poids de la 540 C est de 1440 kg, ce qui en fait l’une des plus légères de sa catégorie.

Plus conviviale

Il est vrai que la 570 S est plus sportive et plus performante, mais cela n’en fait pas un choix incontournable. En effet, les suspensions sont plus fermes, le niveau de confort est moindre et la conduite plus pointue. En ce qui concerne la 540 C, elle est moins puissante, mais l’accès à bord est plus facile, tandis que le tarage des suspensions rend celles-ci plus confortables en conduite de tous les jours. La voiture est également plus docile et se prête davantage à une conduite plus coulée. Il faut souligner que la 540 C cible surtout des modèles concurrents comme la Porsche 911 Turbo ainsi que la Jaguar F-Type R, tant au chapitre du prix que des performances.

Par Jacques Bienvenue

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre