Accueil » Chroniques » STIQ » Chronique STIQ – L’importance d’une bonne planification stratégique dans les entreprises
stiq magazine mci

Chronique STIQ – L’importance d’une bonne planification stratégique dans les entreprises

Les statistiques tirées de la 8e édition du Baromètre industriel québécois, publié par STIQ, démontrent que la moitié des PME répondantes ont réalisé une planification stratégique au cours des trois dernières années. Les résultats de cette étude montrent également que cette bonne pratique a un effet significatif sur l’augmentation du chiffre d’affaires, la capacité d’innovation et l’exportation hors Québec.

STIQ réalise annuellement plus de 50 diagnostics d’entreprises dans différents domaines manufacturiers. Bien que les pratiques de planification stratégique varient grandement d’une PME à l’autre, les auditeurs remarquent qu’une approche inclusive et systématique offre un meilleur positionnement sur les marchés.

Voici donc les principales forces et opportunités d’amélioration constatées dans les entreprises qui réalisent une planification stratégique :

Collecte d’information : la collecte d’information interne est généralement bien structurée dans les entreprises, notamment par le biais des indicateurs de performance (KPI) et autres données comptables. En revanche, la collecte d’information externe (marchés, clients, concurrents, etc.) provient souvent de sources informelles. Force est de constater que les dirigeants gagneraient à consulter les études de marché, les analyses sectorielles et autres rapports issus de sources formelles, pour appuyer leur vision stratégique.

Définition des orientations stratégiques : la plupart des entreprises visitées ont bien défini leurs orientations stratégiques. En contrepartie, la communication de celles-ci auprès des employés pourrait être améliorée de manière à susciter une prise de conscience face à l’importance de la démarche et l’appropriation des objectifs d’affaires. La communication à travers tous les niveaux hiérarchiques de l’organisation permet également une décentralisation du pouvoir décisionnel, permettant ainsi aux dirigeants de se concentrer sur le développement de l’entreprise, et ce, sans se préoccuper constamment des opérations quotidiennes.

Déclinaison d’un plan d’action stratégique : une fois les orientations stratégiques définies, le plan doit être concrétisé. Les entreprises les plus performantes sont celles qui conçoivent un plan d’action qui se divise en plusieurs étapes concrètes, nécessaires à l’accomplissement de la vision de l’entreprise. De cette façon, l’entreprise identifie clairement les responsables, les objectifs et l’échéancier, tout en s’assurant de la disponibilité des ressources affectées aux différentes étapes. Le plan d’action doit ensuite être revu en comité de direction afin d’assurer un suivi constant  des projets et ainsi coordonner les actions nécessaires, telles que la correction des écarts indésirables par rapport au plan d’origine.

Établissement d’objectifs opérationnels : toutes les entreprises rencontrées établissent minimalement des objectifs en termes de ventes, de coûts ou de développement. Certaines vont même aller jusqu’à définir des objectifs en termes de retombées attendues pour chacun des projets stratégiques. Toutefois, les entreprises les plus performantes sont celles qui déclinent leurs objectifs stratégiques, en objectifs spécifiques pour chacun de leurs employés.

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre