Accueil » Chroniques » Automobiles » Chronique automobile: Maserati Levante – Exclusivité et sophistication

Chronique automobile: Maserati Levante – Exclusivité et sophistication

Même chez les marques de luxe et de prestige, il n’est plus possible d’ignorer la catégorie des VUS. C’est devenu un incontournable que de proposer un véhicule utilitaire sport de la part d’un constructeur de véhicules de luxe. Porsche a pavé la voie aux autres marques avec le Cayenne, et à quelques exceptions près, tous les constructeurs de cette catégorie ont emboîté le pas. Même Bentley a cédé aux pressions du marché et Lamborghini s’apprête à faire de même. Compte tenu de la popularité de ce type de véhicule, il était devenu impératif chez Maserati d’y aller de leur proposition, avec le Levante.

Son arrivée sur le marché l’an dernier s’est effectuée après une longue attente, alors qu’on avait dévoilé à plusieurs reprises un véhicule concept de ce modèle. Au tout début, la plateforme devait être empruntée à Jeep. Puis on s’est ravisé et c’est maintenant une version allongée de la Ghibli qui est utilisée. Comme sur cette dernière, on fait appel à de multiples éléments de suspension en aluminium en plus des portes, du capot et du hayon.

Et parlant de version allongée, son empattement est supérieur de 59 mm à celui du Chevrolet Tahoe, ce qui assure une bonne habitabilité et un confort digne de mention. D’autre part, la suspension pneumatique est réglable en six hauteurs réparties sur 8,9 cm. Par ailleurs, il est possible de choisir entre quatre modes de conduite : normal, sport, hors route et ICE. Cependant, si vous optez pour le mode sport, vous allez rapidement découvrir que c’est nettement trop rigide pour les routes du Québec.

Le prestige de Ferrari

L’un des éléments propres au Levante est son moteur exclusif qui donne à ses propriétaires de bonnes raisons de s’en vanter. En effet, le moteur V6 3 litres à double turbo a été conçu par les ingénieurs de Maserati, mais il est fabriqué à l’usine Ferrari de Maranello. Pour plusieurs, ce sera la raison de se procurer ce modèle, car ils vont estimer que la présence de ce V6 sous le capot est une véritable aubaine et ajoute au prestige du véhicule.

Dans la version régulière, ce moteur produit 345 chevaux et 369 livres pieds de couple. Sur la version S, des modifications internes et un mapping différent de la gestion du moteur portent la puissance à 424 chevaux. Dans les deux cas, la boîte de vitesses utilisée est une transmission ZF à huit rapports.

Et contrairement à la tendance actuelle, la direction est à assistance hydraulique ce qui devrait plaire à plusieurs. Mais celle-ci s’est révélée ne pas être nécessairement à la hauteur des attentes. Toujours au chapitre de la fiche technique, le rouage intégral dirige une bonne partie de la puissance aux roues
arrière lorsque l’adhérence est bonne et répartit le couple jusqu’à une proportion de 50-50 lorsque le système détecte une perte d’adhérence. En plus, il faut souligner que le vecteur de couple du système permet de contrôler les dérapages.

Habitacle raffiné

La silhouette du Levante n’est pas de dépourvue d’élégance et comme la plupart des autres véhicules de cette catégorie, elle nous offre une section avant allongée et un arrière tronqué. L’élément visuel principal est sans contredit la grille de calandre avec ses bâtonnets chromés verticaux, au centre duquel trône le Trident, l’emblème distinctif incontournable de la marque. Un autre élément propre à la plupart des Maserati est la présence d’ouverture sur les ailes avant, les « portholes », comme on en trouve également sur les Buick. À vous de décider si c’est élégant ou pas. La vocation plutôt sportive de ce modèle est accentuée par un hayon incliné vers l’avant, afin de lui donner une allure plus dynamique.

Mais là où ce VUS se démarque, c’est au chapitre de son habitacle, alors que les cuirs fins et une présentation raffinée mettent ce modèle dans une classe à part.

Par Jacques Bienvenue

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre