Accueil » Dossiers » Actualité » Les employeurs au Québec offrent les perspectives d’emplois les plus encourageantes au Canada

Les employeurs au Québec offrent les perspectives d’emplois les plus encourageantes au Canada

Les employeurs canadiens annoncent un climat d’embauche modéré pour les personnes en recherche d’emploi au troisième trimestre 2017, les meilleures perspectives du prochain trimestre étant transmises dans le secteur de l’administration publique, et ce, d’après les derniers résultats de l’enquête de Manpowergroup sur les perspectives d’emploi, la plus vaste enquête prospective au monde en matière d’emploi.

Une fois les variations saisonnières éliminées des données du sondage, la prévision nette d’emploi, qui se situe à huit pour cent, représente un progrès d’un point de pourcentage par rapport au trimestre précédent et de deux points par rapport à l’an dernier.

L’enquête menée auprès de plus de 1900 employeurs partout au pays révèle que 17 pour cent des employeurs canadiens comptent accroître leurs effectifs au cours du troisième trimestre 2017, alors que quatre pour cent prévoient les réduire. Enfin, parmi les employeurs interrogés, 78 pour cent n’envisagent aucun changement et un pour cent n’ont toujours pas fixé leurs intentions en matière de dotation pour le trimestre à venir.

« Les gains d’emplois à l’échelle nationale s’annoncent d’un optimisme prudent pour le troisième trimestre », a communiqué Mme Darlene Minatel, vice-présidente des opérations et comptes stratégiques de Manpower Canada. « Alors que l’économie continue de se rétablir des effets de la baisse du prix du pétrole, nous constatons en effet une croissance lente, mais continue des effectifs dans de nombreux centres urbains d’un bout à l’autre du pays, ce qui représente un signe positif pour les mois à venir. »

Administration publique

Avec une prévision nette d’emploi de 18 pour cent, les employeurs indiquent des projets de recrutement soutenus pour le troisième trimestre 2017. Ceci représente une hausse de quatre points de pourcentage par rapport au trimestre précédent et de sept points par rapport à l’an dernier. Il s’agit en fait des perspectives les plus favorables de l’ensemble des secteurs pour le trimestre à venir. 

Finances, assurance et immobilier

Les employeurs du secteur regroupant les finances, l’assurance et l’immobilier indiquent des projets de recrutement prometteurs pour le troisième trimestre 2017 avec une prévision nette de 17 pour cent. Il s’agit en effet d’un progrès de dix points de pourcentage en comparaison du trimestre précédent et de l’année dernière,

Transport et services publics

À 10 pour cent, la prévision nette d’emploi dans le transport et les services publics laisse présager un climat de recrutement respectable pour le troisième trimestre de 2017. Ces perspectives d’emploi représentent une hausse de six points de pourcentage par rapport au trimestre précédent et de cinq points par rapport à l’an dernier.

Industrie minière

Avec un résultat net de neuf pour cent, les employeurs dans l’industrie minière communiquent un rythme d’embauche modéré pour le troisième trimestre 2017. Il s’agit toutefois d’une hausse de deux points de pourcentage par rapport au trimestre précédent et de 11 points par rapport à l’an dernier.

Éducation

Les employeurs annoncent dans le domaine de l’éducation un climat d’embauche d’un optimisme relativement prudent pour le trimestre à venir, avec une prévision nette d’emploi de huit pour cent. Ce résultat se situe à pied d’égalité avec celui du sondage précédent et représente un progrès de trois points en comparaison annuelle.

Fabrication de biens durables

La prévision nette d’emploi dans le secteur de la fabrication de biens durables s’établit à huit pour cent pour le trimestre à venir. Il s’agit par contre d’une perte de quatre points de pourcentage en comparaison du trimestre précédent et de deux points d’une année sur l’autre.

Commerce de gros et de détail

Ayant transmis une prévision nette d’emploi de huit pour cent, les employeurs œuvrant dans le secteur du commerce de gros et de détail révèlent un climat d’embauche tempéré. Cette prévision constitue en effet un recul d’un point de pourcentage en comparaison trimestrielle, mais aussi une hausse de trois points en comparaison annuelle.

Services

Dans le secteur des services, les employeurs comptent modérer légèrement le rythme d’embauche au troisième trimestre de 2017, ayant indiqué une prévision nette d’emploi de six pour cent. Il s’agit en effet d’une baisse de deux points de pourcentage en comparaison trimestrielle de même que d’une perte de trois points d’une année sur l’autre.

Construction

Les employeurs contemplent un climat d’embauche relativement calme dans le secteur de la construction, avec des perspectives nettes de cinq pour cent. Cette prévision demeure stable en comparaison trimestrielle, mais représente une perte d’un point de pourcentage d’une année sur l’autre.

Fabrication de biens non durables

Un climat d’embauche relativement calme est également attendu pour le prochain trimestre dans le secteur de la fabrication de biens non durables, où les employeurs affichent une même prévision nette d’emploi de cinq pour cent. Le résultat représente ici une hausse de trois points de pourcentage par rapport au taux communiqué pour trimestre précédent et se situe au même point que celui de l’an dernier.

Le Québec communique les projets d’embauche les plus favorables

Les résultats de l’enquête portant sur le troisième trimestre de 2017 révèlent des activités de recrutement relativement positives dans l’ensemble des régions, quoiqu’à divers degrés. Ce sont les employeurs au Québec qui transmettent les perspectives les plus encourageantes pour le trimestre à venir, avec une prévision nette d’emploi de 11 pour cent. Les employeurs en Ontario et dans les provinces de l’Ouest transmettent de leur côté, avec un taux de dix pour cent, un rythme d’embauche à peine plus modéré. Les perspectives sont toutefois plus restreintes dans les provinces de l’Atlantique, où les employeurs communiquent un résultat de trois pour cent.

Les grandes et les moyennes entreprises prévoient le climat d’embauche le plus positif

Les grandes entreprises (250 employés et plus) et les entreprises de taille moyenne (entre 50 et 249 employés) transmettent les meilleurs projets d’embauche, corrigés des variations saisonnières, avec des résultats nets respectifs de 22 et de 11 pour cent. Les petites entreprises (entre 10 et 49 employés) indiquent quant à elles un rythme plus modéré, avec un résultat net de six pour cent, tandis que les micro-entreprises (entre 1 et 9 employés) prévoient un climat relativement restreint pour le trimestre à venir, avec une prévision nette d’emploi de deux pour cent.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre