Accueil » Dossiers » Actualité » Aéro Montréal applaudit les mesures proposées dans la stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation

Aéro Montréal applaudit les mesures proposées dans la stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation

Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, se réjouit aujourd’hui des mesures qui viennent d’être dévoilées dans la publication de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI). Ces mesures prévoient notamment 585 millions de dollars investis pour des initiatives additionnelles d’ici 2021-22.

De ce montant, 267,1 millions seront accordés pour les initiatives en recherche et en innovation. Également, 100 millions seront réservés pour le développement de la super-grappe en intelligence artificielle. La super-grappe aura cinq volets d’intervention : attraction et rétention de talents, consolidation de la masse critique de chercheurs de calibre mondial, environnement d’affaires favorable, démarrage d’entreprises et accès au capital de risque et enfin acceptabilité sociale de l’intelligence artificielle.

«Les avancées en intelligence artificielle font partie des opportunités que les entreprises doivent saisir. Pour assurer leur position de leader sur les marchés mondiaux, nos entreprises doivent s’adapter et investir pour proposer des solutions et des produits toujours plus innovants», explique Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal. «Montréal est déjà positionnée comme l’épicentre en termes d’intelligence artificielle. Dans ce contexte, Aéro Montréal, forum stratégique mené par l’industrie, se positionne comme un acteur de premier plan dans le fonctionnement de cette super-grappe afin d’assurer à nos entreprises tout le soutien dont elles auront besoin face à ces nouvelles opportunités».

Le secteur de l’aérospatiale a généré un chiffre d’affaires de 14,4 milliards de dollars en 2016 et nous comptons plus de 200 entreprises spécialisées. Plus de 70 % de la R-D canadienne en aérospatiale se fait dans la grande région de Montréal. Enfin, avec environ 80 % de la production aérospatiale exportée hors Canada, soit le premier secteur industriel en matière d’exportations québécoises, notre industrie se situe parmi les leaders sur le marché mondial. « Pour conserver ce leadership, l’appui du gouvernement est nécessaire et assure à nos entreprises innovantes et aux fleurons de demain une véritable croissance », conclut Mme Benoît.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Source

Aucun commentaire.

Répondre