Accueil » Chroniques » Les politiques drastiques de Trump – Favorables à l’industrie canadienne du tourisme?

Les politiques drastiques de Trump – Favorables à l’industrie canadienne du tourisme?

L’arrivée en poste de Donald Trump et l’instauration de ses politiques d’immigration pour le moins protectionnistes n’auront certes laissé personne indifférent au Canada et au Québec. En effet, le fait que le 45e président américain resserre l’étau aux frontières aura notamment généré des craintes fondées chez les Canadiens, qui pourraient appréhender que les touristes à l’international boudent l’Amérique du Nord comme destination touristique…

Or, rassurez-vous, car en début d’année, la maison d’édition Lonely Planet, renommée pour ses guides de voyages, et le New York Times ont tour à tour placé le Canada au sommet de leur palmarès mondial des destinations touristiques à visiter en 2017.

Pour le vice-président marketing et commercialisation de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Sébastien Viau, l’intérêt pour le Canada en général est très clair. Selon des données enregistrées par l’Alliance, le pays aurait connu une hausse de plus de 10 % dans l’accueil de touristes internationaux en 2016, il s’agit là d’un record en 14 ans avec la venue de 19,9 millions de touristes… du jamais vu depuis 2002 ! Créée officiellement au début de 2016, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec est le résultat de la fusion d’associations touristiques régionales associées du Québec, des associations touristiques sectorielles du
Québec et de l’Association québécoise de l’industrie touristique. Elle regroupe désormais sous un seul chapeau plus de 32 000 entreprises d’une même industrie. Précisons que son mandat, sous la gouverne du ministère du Tourisme, est de promouvoir la destination du Québec en dehors de la province.

Depuis l’automne dernier, l’Alliance revoit sa stratégie, plus précisément les modèles de commercialisation, tout en surveillant de près les marchés étrangers à bon potentiel de développement ; l’Allemagne, l’Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, le Japon, le Mexique et le Royaume-Uni. Et, à vrai dire, l’effet Trump influence très peu leur stratégie, fait savoir Sébastien Viau.

Les raisons qui poussent à croire que le Canada est une destination de choix sont nombreuses. À commencer par les festivités entourant le 150e anniversaire de la Confédération cette année, en plus des célébrations autour du 375e de Montréal. Tourisme Montréal prévoit un volume de visiteurs qui dépasserait jusqu’à
5,3 % celui de 2016 pour atteindre 10,7 millions de touristes au total (500 000 de plus qu’en 2016). Une effervescence touristique qui devrait générer des dépenses de l’ordre de 3,6 G$, soit 8,1 % de plus qu’en 2016, chiffre à nouveau Tourisme Montréal.

Un autre facteur encourageant pour l’activité touristique anticipée en 2017 est la plus grande accessibilité aérienne de notre destination montréalaise, qui se trouve d’ailleurs en amélioration constante. À cet effet, Sébastien Viau soulève l’exemple de l’ajout en février d’un vol quotidien entre Montréal et Shanghai, la plus grande métropole chinoise. Cette liaison Montréal-Shanghai s’ajoute aux quatre vols directs qui reliaient déjà la métropole québécoise à Pékin, deuxième ville en importance en Chine.

Il ne faudrait pas non plus passer sous silence la levée d’exigence de visa pour les ressortissants du Mexique, un des marchés prioritaires du Québec. En effet, pour le seul mois de décembre 2016, moment où la levée du visa a été effective, le nombre de Mexicains ayant franchi la frontière canadienne par le Québec aurait doublé, comparativement à la même période en 2015. Depuis, les compagnies aériennes ne cessent d’augmenter les nombres de vols et la disponibilité des sièges pour venir au Canada. Et, bien entendu, on pourrait aussi considérer la relative faiblesse du dollar canadien parmi ces quelques exemples et enfin, l’effet Justin Trudeau dans un contexte de montée à l’internationale de la droite, pour ne pas dire l’extrême-droite…

Lisez l’article complet

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre