Accueil » Dossiers » Économie » 13 M$ pour soutenir les activités de COREM

13 M$ pour soutenir les activités de COREM

« En assurant le financement de COREM pour les cinq prochaines années et en soutenant le développement de sa plateforme d’hydrométallurgie, le gouvernement du Québec participe à la diversification de la filière minérale québécoise et confirme la position de leader de ce centre de recherche de calibre mondial. » C’est en ces termes qu’a réagi Josée Méthot, présidente-directrice générale de l’Association minière du Québec (AMQ), à l’annonce d’un appui financier de 13 millions de dollars à COREM.

Pour l’AMQ, l’innovation représente inévitablement une avenue de premier choix pour diminuer les coûts des sociétés minières et COREM, la plus importante organisation au Canada entièrement dédiée à la recherche et au développement (R et D) en traitement de minerais, y contribue de belle façon depuis près de 50 ans grâce. « Le secteur minier québécois doit pouvoir compter sur un centre de R et D performant pour tester de nouvelles technologies novatrices afin d’augmenter sa productivité et sa compétitivité. C’est ce qu’offre COREM et c’est pourquoi les sociétés minières membres sont fières de participer à son financement à la hauteur de 80 % », a poursuivi Mme Méthot.

L’investissement du gouvernement dans la plateforme d’hydrométallurgie permettra également de propulser le développement des nouvelles filières minérales, telles que le lithium, les terres rares et le graphite. « En diversifiant la filière minérale québécoise, sans négliger les métaux traditionnellement mis en valeur ici, on positionne avantageusement le Québec sur l’échiquier mondial », conclu Josée Méthot qui rappelle que les activités de COREM permettent également de soutenir le développement de nouveaux projets miniers tels Arianne Phosphate au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mine Arnaud et Mason Graphite sur la Côte-Nord, Nemaska Lithium dans le Nord-du-Québec ou encore Matamec Exploration en Abitibi-Témiscamingue.

L’industrie minière au Québec en chiffres :

  • Création et maintien de 45 550 emplois directs, indirects et induits;
  • Dépenses totales de 5,8 milliards de dollars;
  • Réseau de 4 100 fournisseurs;
  • Plus d’un milliard de dollars versés au gouvernement du Québec.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre