Accueil » Dossiers » Actualité » L’industrie forestière salue le soutien à l’innovation et à la transformation du secteur

L’industrie forestière salue le soutien à l’innovation et à la transformation du secteur

Le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) accueille favorablement le budget 2017-2018 du ministre des Finances, M. Carlos Leitão. Ce budget s’inscrit dans la foulée du Forum Innovation Bois, événement auquel le gouvernement avait convié l’industrie en octobre 2016 et qui avait permis de dégager des pistes d’actions prioritaires pour permettre au secteur forestier d’accélérer son processus d’innovation, lui permettant de continuer à être un moteur de l’économie du Québec.

En effet, le présent budget prévoit des crédits de 46 M$ sur cinq ans afin de stimuler l’innovation dans l’industrie des produits forestiers. Ces sommes serviront :

  • à bonifier le Programme Innovation Bois, encourageant ainsi la recherche appliquée et la création de produits et de procédés innovants;
  • à soutenir FPInnovations, plus particulièrement son programme de recherche collaborative et son projet de scierie de l’avenir, ainsi que les activités de Cecobois;
  • à implanter une nouvelle plateforme de développement de panneaux et de bois d’ingénierie composites de nouvelle génération.

Le CIFQ tient également à souligner la contribution de 10 M$ à la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) qui permettra de protéger la forêt privée contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette pour les prochaines années. Rappelons que la forêt privée constitue une importante source d’approvisionnement pour l’industrie.

« Les crédits prévus au budget vont permettre de soutenir l’innovation ainsi que la diversification de l’industrie, précise M. André Tremblay, président-directeur général du CIFQ. Elles s’inscrivent dans la continuité des efforts réalisés par l’ensemble des intervenants pour s’assurer de maintenir le secteur compétitif sur la scène internationale. »

En ce qui concerne le dossier du bois d’œuvre avec les États-Unis, bien qu’aucune mesure ne figure dans le présent budget à ce sujet, le CIFQ demeure confiant que l’industrie pourra bénéficier d’un programme de prêts ou de garanties de prêts. « Nous continuons à travailler avec le gouvernement dans l’espoir d’atténuer les impacts que pourrait avoir l’imposition d’une surtaxe sur le bois d’œuvre à destination de nos voisins du Sud. Nous tenons d’ailleurs à souligner l’implication du gouvernement qui comprend bien les enjeux auxquels l’industrie fait face dans ce dossier ainsi que l’urgence d’agir », de conclure M. Tremblay.

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre