Accueil » Dossiers » Actualité » Le Québec au sixième rang mondial des territoires les plus attrayants pour l’investissement minier

Le Québec au sixième rang mondial des territoires les plus attrayants pour l’investissement minier

Selon le sondage annuel de l’Institut Fraser effectué auprès des sociétés minières, le Québec se trouve au sixième rang mondial des territoires les plus attrayants pour l’investissement minier sur un total de 104 régions sondées. Il s’agit d’une progression remarquable, puisque le Québec occupait la 18e position dans la version 2013 du même sondage.

En 2016, le Québec a notamment obtenu d’excellents résultats relativement au potentiel minéral, aux connaissances géologiques et à sa main‑d’œuvre qualifiée. Le sondage de l’Institut Fraser met également en évidence la performance du Québec en ce qui a trait à la délivrance des permis d’exploration minière.

Plusieurs décisions du gouvernement prises au cours des trois dernières années ont été déterminantes pour améliorer la compétitivité du Québec sur la scène internationale, contribuant ainsi à cette remontée de 12 échelons depuis 2013. En effet, les règles encadrant le développement minier sont maintenant connues, claires et stables, permettant ainsi d’assurer la prévisibilité essentielle aux investissements miniers.

La Vision stratégique du développement minier au Québec, lancée en mars 2016, propose des pistes d’action concrètes pour permettre à l’activité minière de prendre un nouvel essor et ainsi consolider la place du Québec parmi les chefs de file du développement minier responsable. Le gouvernement met notamment en œuvre des mesures pour accélérer le traitement des autorisations requises et soutenir financièrement les projets miniers.

Les actions gouvernementales associées au grand dossier du Plan Nord ont joué un rôle important dans l’obtention de ces résultats. Le développement des infrastructures est crucial pour la réalisation des investissements dans la mise en valeur du potentiel minier dans le Nord. À ce titre, rappelons que c’est au cours de l’année 2016 que le Gouvernement du Québec a conclu l’acquisition des installations ferroviaires et portuaires situées dans le secteur Pointe-Noire, à Sept-Îles.

«Le respect de nos engagements a permis la mise en place d’assises favorables aux investissements miniers, lesquelles ont ainsi fait du Québec un endroit attrayant pour les activités minières. Le Québec poursuit sur sa lancée et a retrouvé sa place dans le peloton de tête des territoires les plus attrayants pour les investissements miniers. Notre gouvernement entend poursuivre son travail pour que les retombées économiques du secteur minier contribuent encore davantage à la prospérité des régions et de l’ensemble du Québec.» affirme Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte‑Nord.

L’industrie minière au Québec 

  • Près de 3 milliards de dollars d’investissements annuellement pour le Québec
  • 28 000 emplois directs, indirects et induits
  • 7,7 milliards de dollars en valeur de ventes en 2015
  • Production minière diversifiée : 28 minéraux différents (15 métaux et 13 minéraux industriels)
  • 22 mines actives et près de 30 projets miniers

Voir toutes les nouvelles industrielles et manufacturières

Aucun commentaire.

Répondre