Accueil » Dossiers » Énergie » Du gaz naturel au Parc Industriel d’Asbestos

Du gaz naturel au Parc Industriel d’Asbestos

Cet investissement permettra de rendre accessible le gaz naturel en remplacement des produits pétroliers et ainsi, de raccorder 28 entreprises du quartier industriel de la municipalité, en plus de représenter un levier de développement économique significatif pour la région.

Ce projet de prolongement du réseau gazier évalué à 4,4 millions $ se concrétise grâce, notamment, à la contribution financière de Développement Économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et à celle de la ville d’Asbestos.

« Je suis très heureuse d’être ici pour inaugurer ce projet porteur pour la communauté de la ville d’Asbestos. En plus de favoriser de nouveaux investissements dans la région, le réseau gazier du parc industriel de la ville d’Asbestos devrait engendrer la création de plusieurs emplois dont profitera assurément la classe moyenne » souligne la ministre Bibeau.

Le maire d’Asbestos, M. Hugues Grimard, tient à remercier Développement Économique Canada et Gaz Métro, partenaires dans ce projet important.  «Nous venons de nous donner, avec le gaz naturel, l’atout qui manquait à la gamme des services offerts dans le parc industriel d’Asbestos.  Notre parc industriel offre maintenant plusieurs terrains prêts à être construits avec tous les services.  Grâce aux avantages que procurent les Fonds de diversification à notre disposition, nous pouvons maintenant prétendre que nous constituons l’une des meilleures destinations au Québec pour la construction industrielle», déclare M. Grimard.

« Je tiens à souligner l’excellent travail de nos partenaires locaux qui ont su se mobiliser et concrétiser ce projet d’envergure non seulement pour la région, mais aussi pour le Québec : il s’agit d’un exemple concret d’une réponse novatrice aux enjeux liés aux changements climatiques. Aussi, grâce à cette conversion vers le gaz naturel, nos nouveaux clients pourront économiser, ensemble, 200 000$ par année en coûts énergétiques » mentionne M. Santerre.

Aucun commentaire.

Répondre