Accueil » À la Une » Recrutement et rétention de la main-d’œuvre spécialisée – Un frein à la croissance des PME
rétention d'employé industriel magazine mci

Recrutement et rétention de la main-d’œuvre spécialisée – Un frein à la croissance des PME

Depuis de nombreuses années, les entreprises manufacturières éprouvent un sérieux problème de recrutement de main-d’œuvre spécialisée. Ainsi, en 2015, 73 % des répondants à l’étude Baromètre industriel québécois de STIQ considéraient le problème de recrutement de main-d’œuvre spécialisée comme étant très important ou assez important.

En plus d’être un casse-tête pour les ressources humaines, ces difficultés de recrutement constituent un véritable frein à la croissance pour un nombre important de PME manufacturières.

« Le manque de main-d’œuvre est le plus gros frein à l’expansion de notre entreprise. Nous avons les capitaux pour acheter les machines, la place pour les mettre ainsi que les clients et les commandes nécessaires. La seule chose qui nous manque, ce sont les ressources humaines. »

Jean Blanchet, directeur général Atelier d’usinage Mégatech (Québec)

Facteurs explicatifs

• Au-delà d’un problème de perception générale, les métiers manufacturiers – souvent mieux payés que la moyenne des emplois

  – sont méconnus des jeunes et peu valorisés par leurs parents. Le secteur manufacturier intéresse donc peu les jeunes, qui
ne s’inscrivent pas en assez grand nombre aux programmes de formation technique et professionnelle.

• L’arrimage entre les institutions de formation et l’industrie est insuffisant. Il est nécessaire de faire une meilleure promotion du
secteur, des métiers et de l’offre de formation.

• Les travailleurs sont grandement sollicités par la concurrence, tant dans le secteur de la fabrication que dans d’autres secteurs.

« Dans les phases de recrutement intensif, nous ne sommes aucunement capables de recruter de la main-d’œuvre spécialisée. Premièrement, car il n’y a pas assez d’étudiants et surtout car l’image de l’industrie n’est pas très attrayante ». Michel Labrecque,
vice-président, ressources humaines.

Lisez l’article complet dans l’édition du mois de Décembre du Magazine MCI

Voir toutes les nouvelles du domaine Industriel

Aucun commentaire.

Répondre