Accueil » Dossiers » Éditorial » De la stratégie à l’action

De la stratégie à l’action

L’année 2016 tire à sa fin, l’heure est au bilan et aux perspectives à entrevoir pour 2017. Sur le plan des politiques économiques québécoises, 2016 aura été sans contredit l’année des stratégies. Le gouvernement libéral aura en effet été particulièrement productif dans ce domaine cette année.

Qu’on pense à la stratégie de l’aérospatiale, la stratégie de développement de l’aluminium, la vision stratégique du développement minier et le « retour » du Plan Nord, le Plan pour l’industrie forestière, le Plan d’action pour le développement touristique, la Politique énergétique, le Plan pour l’électrification des transports, bref, pratiquement tous les secteurs économiques auront fait l’objet d’une nouvelle stratégie ou d’une solide mise à jour en 2016. Le dernier volet de cette vaste planification, l’exportation.

Du côté fédéral, même si les annonces ont été moins nombreuses qu’à Québec, Ottawa y est allé de programmes d’investissements majeurs dans les infrastructures, ainsi que d’un appui solide à l’industrie aérospatiale, sans toutefois concrétiser quoi que ce soit pour le dossier important de Bombardier.

L’équilibre budgétaire atteint à l’automne à la dernière mise à jour économique du gouvernement provincial est venu mettre fin à un message négatif de compressions tout azimut qui ont marqué la première moitié du mandat de Philippe Couillard. Outre les annonces de réinvestissement dans la santé et l’éducation, réinvestissement jugé par ailleurs insuffisant par les milieux concernés, il y a ce message positif que les finances de l’état québécois sont maintenant… en meilleur état !

Sur le plan de l’emploi, même si nous sommes encore bien loin des 250 000 emplois promis par les libéraux provinciaux aux dernières élections, le Québec semble rattraper un retard. En septembre dernier, l’emploi a progressé pour un deuxième mois consécutif, en hausse de 38 000.  Demeuré stable en octobre, l’emploi aura toutefois progressé de 1,7 %, soit 70 000 emplois, entre octobre 2015 et octobre 2016. Au cours de cette même période, le taux de chômage a baissé de 0,8 point de pourcentage, s’établissant à 6,8 %, son plus bas niveau depuis 2008.

Lisez l’article complet dans l’édition de décembre du Magazine MCI

Voir toutes les nouvelles industrielles

Aucun commentaire.

Répondre