Accueil » Chroniques » Mines » Colloque sur l’automatisation et la robotisation dans le domaine minier
mines ISAAC NEWTRAX

Colloque sur l’automatisation et la robotisation dans le domaine minier

Ce colloque fut un moment privilégié d’échanges entre les participants de différents milieux sur les enjeux et les profonds changements qu’apporteront l’automatisation des procédés de production et la robotisation dans plusieurs industries au Québec, notamment le secteur minier.

« Désormais, le monde industriel utilise de nouvelles technologies mises à sa disposition, notamment afin de raffiner les méthodes de production et augmenter la sécurité des travailleurs. De nouveaux emplois verront le jour. L’impact sur la formation donnée aux prochains diplômés de plus de 50 programmes de formation qui mènent vers le secteur minier sera considérable. De nouvelles compétences spécifiques seront requises pour permettre aux travailleurs et aux apprentis d’exercer leur métier dans un environnement de travail transformé », explique le président-directeur général de l’Institut national des mines, M. Robert Marquis.

À la suite à cet important colloque, l’Institut national des mines produira un rapport reflétant les réflexions soulevées notamment durant l’atelier de discussions. Des actions concrètes seront proposées pour répondre aux besoins soulevés tant par les organisations du secteur minier qu’éducatif.

« L’innovation technologique apporte nécessairement des changements dans la nature du travail. Il faut faire évoluer le discours et la formation offerte permettant aux jeunes diplômés de profiter pleinement des opportunités 2016 du secteur minier. C’est d’ailleurs l’approche préconisée par l’Institut, en collaboration avec le ministère de l’Éducation, pour la mise à jour des programmes des DEP en extraction du minerai et en Forage-dynamitage », renchérit M. Marquis. Le travail de réflexion, réalisé au colloque, sera donc également porté à l’attention du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Sébastien Proulx, duquel relève l’Institut.

Ce colloque sur l’automatisation et la robotisation amènera sûrement à prioriser la formation à développer. Ainsi, l’Institut pourra aussi répondre en partie au mandat confié par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Pierre Arcand, dans la Vision stratégique du développement minier au Québec, celui de favoriser le déploiement de la formation à distance en sélectionnant des cours prioritaires à offrir dans le secteur minier.

Voir toutes les nouvelles industrielles

Aucun commentaire.

Répondre