Accueil » Dossiers » Actualité » Un module conçue par des étudiants de l’ÉTS s’envolera dans la stratosphère

Un module conçue par des étudiants de l’ÉTS s’envolera dans la stratosphère

Julien Lévesque, Simon Benoit, Frantz-Emmanuelle Étienne et Marc-André Bourret ont conçu un module de détermination de l’altitude que fera partie des prochains vols STRATOS de l’Agence spatiale canadienne.

Leur instrument, baptisé FRETS pour  « Flight Recorder ÉTS », enregistre et fourni des données sur l’emplacement et l’attitude des ballons tout au long des vols. De plus, grâce à ses capteurs, il pourra surveiller l’état d’autres composants qui se trouveront à bord. Il s’agit, en quelque sorte, d’un enregistreur de vol qui a la capacité de fonctionner en très haute altitude.

image011

Ce qui le distingue des autres modules, c’est sa capacité à enregistrer des données à une altitude pouvant aller jusqu’à 40 km. Les enregistreurs actuels de vol pour les avions ont la capacité de fonctionner entre 7 et 20 km.

Le groupe d’étudiants a réussi à relever le défi en un temps record de quatre mois.  De plus, ils sont parvenus à ajouter un complément intéressant au projet initial.  Le module aura également la capacité de transmettre des images de la stratosphère en temps réel!

Avec un projet semblable sur leur curriculum vitea, il ne fait aucune doute que ces quatre étudiants sauront capter l’attention des employeurs!

Les étudiants de l’ÉTS tiennent à remercier les personnes qui ont permis la réalisation de ce projet, dont : Antoine Cadotte, étudiant en génie aéronautique à Polytechnique Montréal, qui était responsable du développement logiciel sur Apogy, de la réception des données FRETS et de l’envoi au serveur web; Jean-François Cusson, ingénieur en système embarqué de l’ASC qui agissait à titre de superviseur du projet pour la section développée à l’Agence et, Steeve Montminy,  gestionnaire du projet STRATOS à l’ASC.

Source

Communiqué de presse – École de technologie supérieure

 

Aucun commentaire.

Répondre