Accueil » Dossiers » Bâtiments et entrepôts » SOPREMA Inaugure sa nouvelle usine de polyisocyanurate à Drummondville
UsineSoprema-magazine-mci

SOPREMA Inaugure sa nouvelle usine de polyisocyanurate à Drummondville

La nouvelle usine de polyisocyanurate de l’entreprise française SOPREMA a été officiellement inaugurée le 7 décembre à Drummondville, en présence de nombreux dignitaires, dont M. Jacques Daoust, ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, M. Laurent Lessard, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, et du président de SOPREMA, M. Pierre-Étienne Bindschedler.

En mars 2013, SOPREMA annonçait la construction d’une usine de 243 000 pi² érigée sur un terrain d’une superficie approximative de 1 700 000 pi² et située à la jonction des autoroutes 20 et 55 à Drummondville. La première pelletée de terre a été effectuée le 21 mai 2014.

UsineSoprema-StephaneGroleau-magazine-mci

Nouvelle usine Soprema de polyisocyanurate à Drummondville

Au printemps 2015, SOPREMA a eu la confirmation que la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada allait construire une voie ferrée jusqu’à l’usine afin de faciliter le transport des matières premières. Le premier train a fait son arrivée le 23 novembre dernier.

C’est depuis octobre que SOPREMA est en mesure de desservir sa clientèle dans un rayon de 800 km autour de Drummondville qui englobe les régions de Toronto, du nord- est des États-Unis, de Montréal et des Maritimes.

« Cette nouvelle usine représente un point tournant pour SOPREMA Canada puisqu’elle nous permet d’accroître notre présence sur le marché de la construction. Nous offrons maintenant à nos clients une solution complète pour les toitures pour laquelle nous contrôlons toutes les étapes de production.

Encore une fois, nous venons démontrer notre leadership et nous renforçons notre position de chef de file », mentionne M. Richard Voyer, vice-président exécutif et chef de la direction.

Ce projet qui totalise des investissements de 43 millions de dollars a créé à ce jour 26 emplois. En outre, des centaines d’emplois seront générés chez les fournisseurs et les entreprises locales de transport.

« Ce projet s’est concrétisé avec brio, a souligné le ministre Jacques Daoust. La participation du gouvernement du Québec pour la construction de cette usine se chiffre à 8,5 millions de dollars, dont 7,5 millions sous forme de prêt et un million de contribution financière. C’est un investissement qui nous apparaît stratégique et qui permet de consolider la position de chef de file de l’entreprise en Amérique du Nord. »

Le président de Soprema, Pierre-Étienne Bindschedler a tenu à remercier le gouvernement du Québec pour cet appui.

« Le gouvernement du Québec et les autorités locales ont toujours été d’un soutien indéfectible à notre société. »

Bien plus qu’une usine

La nouvelle usine, pensée et créée par le consortium d’ABCP architecture et de Dominique Blais Architecte, a été construite par l’entrepreneur général RONAM qui a été soutenu par un grand nombre de sous-traitants. La construction a notamment été lauréate du Prix d’excellence en immobilier remis par l’Institut de développement urbain du Québec (IDU). L’usine est aussi en voie de recevoir la certification LEED Or.

Le maire de Drummondville. Alexandre Cusson, ne cachait pas, lors de l’inauguration, sa satisfaction de voir cette usine devenir un phare pour son parc industriel.

« Soprema a choisi Drummondville comme sa capitale nord-américaine. C’est important de dire à quel point Soprema contribue au dynamisme économique de Drummondville. La ville est évidemment heureuse de la confiance renouvelée de Soprema, avec ce nouvel investissement de plus de 40 millions de dollars. C’est important pour nous d’avoir une usine dont l’architecture est aussi remarquable, en bordure de l’autoroute. C’est aussi la signature de Drummondville. »

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.