Accueil » Dossiers » Santé et sécurité » Santé et sécurité Implanter une culture d’entreprise
csst-magazine-mci

Santé et sécurité Implanter une culture d’entreprise

Depuis 2001, la CSST promeut activement la santé et sécurité au travail en y consacrant le mois d’octobre. Campagnes publicitaires énergétiques et frappantes font désormais partie du paysage depuis quinze ans. Cet effort de sensibilisation culmine toutefois en novembre alors que le Grand Rendez-Vous SST prend place. Présentée cette année au Palais des Congrès de Montréal, la quinzième édition de l’événement fut couronnée de succès.

« Avec plus de 200 exposants et une vingtaine de conférences, la quinzième édition du Grand Rendez-Vous nous a permis, encore une fois, d’accueillir plus de 5 000 visiteurs en quête d’information, d’équipements et de conseils en santé et sécurité », nous indique Geneviève Trudel, porte-parole à la Direction des communications et relations publiques de l’organisme.

Il faut améliorer la prise en charge de la santé et sécurité au travail pour être performant – Dany Dubé, chroniqueur sportif

En effet, la variété d’équipementiers présents sur l’aire d’exposition était impressionnante. Accessoires de protection individuelle, tels lunettes de protection, casques, bottes de travail, gants, vestes protectrices et réfléchissantes, équipements de cadenassage, barrières de sécurité, équipements de levage, et j’en passe, étaient accessibles aux visiteurs.

Plusieurs associations paritaires étaient également présentes afin que les visiteurs puissent s’informer sur les diverses réalités en santé et sécurité qui meublent leur quotidien respectif. « Les associations paritaires existent grâce aux cotisations des employeurs et constituent la principale source de conseils accessibles aux travailleurs des diverses industries. Nos mandats consistent essentiellement en assistance technique, en formation et information, toujours dans une optique de prévention », nous indique
Michel Bigaouette, de l’Association en santé et sécurité du travail, secteur affaires sociales.

Alors qu’il y a quelques années à peine, la santé et sécurité n’était l’affaire que d’une personne au sein d’une entreprise donnée, des comités sont dorénavant formés, composés de membres des divers niveaux de l’entreprise.

« Nous arrivons ainsi à implanter graduellement une véritable culture d’entreprise en santé et sécurité, en impliquant la base même de l’entreprise, ses travailleurs », indique André Cardinal, du Comité patronal en santé et sécurité au travail. « Cette approche permet donc une vision plus globale de la problématique. Certains secteurs d’activités font grandement appel à la sous-traitance. Il en découle nécessairement une stratégie différente, ne serait-ce que du simple aspect de la responsabilité. »

Santé psychologique

Certes la sécurité des travailleurs dans tous les milieux est essentielle. Mais l’aspect santé est tout aussi important. Ainsi, plusieurs des conférences présentées étaient axées sur différents aspects de santé. Signe des temps, alors que nous vivons dans un monde où tout se déroule en mode accéléré, la santé psychologique était au cœur de plusieurs allocutions.

Parmi les thèmes abordés, on note Dire non à la violence et aux clientèles agressives, Problèmes de santé psychologique : savoir les déceler et bien les gérer, Alcool et drogues au travail : droits et obligations. Mais peu importe le thème, une constante se dégageait : bien identifier les responsabilités de l’employeur, en termes de prévoyance, d’efficacité et d’autorité, mais surtout, mettre l’accent sur la responsabilisation et la motivation de l’individu en SST.

De nouvelles réalités au travail étaient également à l’ordre du jour. Ainsi, Isabelle Gagné, ergonome chez Intergo, a clairement démontré la problématique de l’utilisation des appareils intelligents, et leurs effets sur la santé physique et psychologique.

Conférencier lors de la deuxième journée, le chroniqueur et animateur sportif bien connu, Dany Dubé, n’a pas manqué de faire le rapprochement entre les individus qui composent une entreprise et les joueurs d’une équipe de hockey.

« Un individu convaincu sera convaincant. La conviction est une forme de leadership qui permet le dépassement de chacun. Un vrai leader agit en fonction des autres membres et non en fonction de lui. Il faut donc travailler à développer une culture d’équipe, d’entreprise, et ce, dans tous les domaines, y compris en santé et sécurité. »

Saviez-vous que?

  • Chaque année, plus de 20 000 travailleurs sont touchés par des troubles musculosquelettiques dus à l’utilisation d’appareils intelligents ?

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.