Accueil » Chroniques » Finance » Héritage 1.0 – parti@auciel.com

Héritage 1.0 – parti@auciel.com

Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Tumbler………etc, etc… Quoiqu’on en dise, les réseaux sociaux font maintenant partie intégrante de notre vie quotidienne. Pour ne citer que Facebook, qui a été créé le
4 février 2004, chacun de nous compte maintenant parmi les 1,44 milliards d’utilisateurs actifs mensuels de ce seul réseau.

Au Québec, selon une étude du CEFRIO*, ce sont 62,7 % des adultes qui utilisent les réseaux sociaux; et ce n’est pas qu’une affaire de jeunes. On dénote une progression marquée chez les 55 ans et plus: les utilisateurs de 55 ans et plus sont passés de 58.9 % en 2012 à 73.9 % en 2014.

Ajoutons aux réseaux sociaux tous les sites de transactions en ligne comme les services bancaires, Amazon, Expedia, etc… et nous nous retrouvons avec une multitude d’informations personnelles conservées par chacun de ces sites.

Mais que se passe-t-il avec toutes ces informations lors de notre décès ?

Bien entendu, personne n’aime s’imaginer qu’un jour son adresse courriel sera remplacée par le titre de notre article, mais les probabilités sont très élevées. Qu’adviendra-t-il de vos informations personnelles sur Facebook, Google ou autres ? Cette année, Facebook a reconnu le rôle important qu’il joue dans la vie des gens, en déployant son option « Contact légataire » au Canada.

Cette option vous offre la possibilité de nommer une personne de confiance de prendre en charge certains aspects de votre compte Facebook lors de votre décès. Pour profiter de cette option, dans vos paramètres Facebook, sélectionnez Sécurité et indiquez vos choix.

Il en est de même pour Google qui permet de programmer la suppression de son compte suivant une période d’inactivité prolongée. Google permet aussi de désigner jusqu’à 10 personnes qui seraient avisées par courriel avant la suppression du compte; ces personnes pourraient alors intervenir pour effectuer certains changements au compte ou télécharger certaines informations du compte.

Jusqu’ici, nous n’avons mentionné que deux des plus importants réseaux sociaux sur la planète ; mais que se passera-t-il avec vos données personnelles inscrites aux multiples autres sites que vous utilisez, comme Amazon, Ebay, Archambault…… ?

Il semble, selon les informations connues, que peu de gens ont pris la peine de planifier la fermeture ou la suppression de leurs comptes à leur décès, en fournissant à une personne de confiance la liste des différents sites utilisés tout au moins de façon régulière; par exemple les services à abonnement mensuel qui se paient automatiquement par carte de crédit (ex : journaux, revues, services de logiciels en ligne)

Pour terminer : Posons un petit geste de prévention qui sera apprécié par nos proches lors de la création de notre dernière adresse courriel.

*NETendances 2014

Michel Roy
Planificateur financier*, Conseiller en
sécurité financière
Pour Les Assurances Boivin inc. et
Groupe Action Financière Québec
Représentant en épargne collective auprès
d’Investia Services Financiers inc.
Tél. : 418 624-0850 / mroy@monplanif.ca

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.