Accueil » Chroniques » Connaissez votre celi

Connaissez votre celi

Malgré ses avantages indéniables, le compte d’épargne libre d’impôts demeure encore moins utilisé qu’il le devrait; les principaux avantages inhérents au CELI sont multiples et gagnent à être mieux connus. En voici quelques-uns, dont le plus important en premier :

Croissance des placements à l’abri de l’impôt ;

Cela peut paraître anodin, mais utilisons un exemple pour démontrer l’impact énorme de cet avantage.

Un contribuable âgé de 40 ans contribue à son compte CELI pendant 10 ans à raison de 5000 $ par année. Au bout de 10 ans, il a déposé 50 000 $ dans son CELI. À un taux de rendement de 5 %, la valeur de son compte à 50 ans est de 62 889 $. En supposant que cet investisseur conserve son placement jusqu’à 65 ans, il aura accumulé la somme de 130 742,67 $, ou un profit non imposable de 80 742.67 $.

Notons que dans un compte régulier non-enregistré, près de la moitié de ce montant de 80 742.67 $ aurait été versé en impôts au cours des années.

Contributions cumulatives et reportables

Depuis 2009, il est possible de contribuer à un CELI lorsqu’on est âgé de 18 ans et plus, et qu’on possède un numéro d’assurance sociale. Comme le CELI fonctionne un peu sur le modèle du REER**, les contributions non effectuées s’accumulent d’année en année et il est possible de rattraper les montants non cotisés. Par exemple, en 2015, quelqu’un qui n’aurait jamais contribué à un CELI pourrait déposer un montant de $ 41 000 cette année

Historique des cotisations :

  • 2009 : 5000 $
  • 2010 : 5000 $
  • 2011 : 5000 $
  • 2012 : 5000 $
  • 2013 : 5500 $
  • 2014 : 5500  $
  • 2015 : 10000 $

Cotisations totales accumulées en 2015 : 41 000 $
** contrairement au REER, les cotisations au CELI ne sont pas déductibles d’impôts

Placements dans un CELI

En général, les placements permis dans un compte CELI sont les mêmes qui sont acceptés dans un compte REER, comme les dépôts, certificats de placement garanti, fonds d’investissement, obligations, actions etc…. Il est donc primordial pour un investisseur de déterminer correctement ses objectifs financiers afin d’effectuer un choix de placement correspondant le plus précisément possible aux buts à atteindre.

Voir cet article : Vos clients savent-ils ce que peut contenir un CELI ? http://www.conseiller.ca/nouvelles/vos-clients-savent-ils-ce-que-peut-contenir-un-celi-54560

Plusieurs comptes CELI

Il est possible de détenir plusieurs comptes CELI à condition de ne pas dépasser le maximum permis de cotisations. Le propriétaire de plusieurs comptes CELI qui souhaite consolider en un seul compte doit procéder par un transfert direct entre ses comptes s’il ne veut pas perdre ou diminuer ses droits de cotisations pour une année donnée.

Par exemple, si je possède un CELI de 1000 $ avec une institution financière et que je souhaite transférer ce montant dans un autre CELI, le fait de l’encaisser et de le déposer dans le deuxième compte serait considéré comme un retrait et une nouvelle contribution et viendrait réduire mon maximum de contributions pour l’année en cours. De plus, si j’ai déjà atteint mon maximum cotisable, une pénalité de 1 % par mois me serait chargée sur ma cotisation excédentaire.

Des pénalités très importantes à surveiller

Il est primordial de respecter les maximum de contributions permises, faute de quoi un impôt de 1 % par mois sera chargé au titulaire du compte ; cet impôt sera calculé en fonction du temps et du montant qui aura dépassé la limite permise. Par exemple, un investisseur qui contribuerait 1000 $ de trop pendant une année se verrait pénalisé de 120 $ sur cet excédent.

Idéal pour les gens à la retraite

Parce que les retraits de votre compte CELI ne sont pas comptabilisés sur votre déclaration d’impôts, ils ne viennent pas affecter les programmes comme la sécurité de la vieillesse lorsque les revenus sont trop élevés, ou le supplément de revenu garanti lorsque c’est le cas ; les retraits d’un CELI permettent donc des stratégies d’encaissement très diversifiées à la retraite.

UN OUTIL INDISPENSABLE

Peu importe votre situation financière, le CELI devrait occuper une place importante dans vos stratégies d’épargne et de planification; peu importe que vos revenus soient modestes ou élevés, cet outil financier très polyvalent peut être intégré à votre plan financier.

Et dans certaines situations, il pourrait être plus avantageux de contribuer à un CELI plutôt qu’à un REER.

Une analyse précise de votre situation permettra d’utiliser ce véhicule de la meilleure façon afin de vous  aider vers l’atteinte de vos objectifs. N’hésitez pas à vous informer auprès de votre conseiller financier.

Pour plus d’information:

Michel Roy
Planificateur financier*, Conseiller en sécurité
financière Pour Les Assurances Boivin inc.
et Groupe Action Financière Québec
Représentant en épargne collective auprès
d’Investia Services Financiers inc.
Tél. : 418 624-0850 / mroy@monplanif.ca

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.