Accueil » Régions » Centre-du-Québec » Avec des investissements de 43M$ Soprema renforcit son rôle déterminant sur le marché nord-américain.

Avec des investissements de 43M$ Soprema renforcit son rôle déterminant sur le marché nord-américain.

Grâce aux investissements de près de 43 M$, dont 32,7 M$ en immobilisations, annoncés en mars 2013, Soprema désire solidifier son leadership sur le marché avec la construction de son usine de fabrication de polyisocyanurate. L’entreprise de Drummondville a prévu débuter la production dès mars pour être sur le marché dès juin prochain.

Cette nouvelle usine, qui sera également la toute première au Québec à manufacturer des panneaux en mousse isolante en polyisocyanurate pour les toitures, permettra à terme de créer 56 emplois et plus d’une centaine d’autres générés chez les entreprises de transport locales.

L’art de prendre sa place

M. Richard Voyer

M. Richard Voyer

Selon Richard Voyer, vice-président et directeur général de l’entreprise, la nouvelle usine de Soprema deviendra la plus grosse au monde, avec celle de Strasbourg en France. Situé à la jonction des autoroutes 20 et 55, au cœur du Centre-du-Québec, le nouveau bâtiment de 23 200 m2 viendra renforcer l’usine de Drummondville devenue il y a déjà trois ans le siège social nord-américain de l’entreprise.

« La fabrication de polysicocyanurate sera un beau défi pour nous parce que nous allons faire de l’isolation thermique et nous sommes dans un marché compétitif déjà occupé par d’autres entreprises américaines, dont certaines sont situées en Ontario, Il faudra tout de même se battre pour faire notre place au soleil », avance M. Voyer.

Ce dernier est toutefois très optimiste, car « le marché de l’isolation est complémentaire à ce que nous faisons, ajoute Richard Voyer. Sur la toiture, le polyisocyanurate – qui est un isolant (mousse hydrophobe à cellules fermées) – constitue la seule composante qui nous manquait pour réaliser une toiture complète. Le plus gros avantage pour nos clients, c’est qu’ils vont se doter d’un système de toiture complet qui sera entièrement réalisé par un seul et même manufacturier ».

Au carrefour du marché québécois

Cela fait au moins une dizaine d’années que l’entreprise travaille à investir sur cet isolant fabriqué sous forme de panneaux rigides plats revêtus sur les deux faces. Ce produit à très grande résistance thermique est utilisé pour plusieurs usages, dont l’isolation de toitures.

De plus, le polyisocyanurate constitue le meilleur produit sur le marché afin de répondre aux exigences du climat des édifices commerciaux, institutionnels ainsi qu’industriels.

Érigée sur un terrain d’une superficie approximative d’environ 140 m2, la première usine de production de polyisocyanurate est bien située. Selon Richard Voyer, Drummondville constitue « le carrefour du marché québécois avec les régions de Montréal, de l’Estrie et de Trois-Rivières de Québec. Grâce à ce projet d’envergure, Soprema veut qu’accroître sa présence sur le marché en offrant une solution en matière d’étanchéité de toiture. Nous consoliderons ainsi notre position actuelle de chef de file ».

Une certification LEED-or ?

L’entreprise a pris également toutes les dispositions pour minimiser les divers impacts sur l’environnement et souhaite, du coup, obtenir la certification « LEED-or » pour l’usine.

En matière de développement durable, l’équipe de projet a accordé une importance au souci d’adopter des pratiques de construction et d’aménagement écoresponsables, dont les murs solaires, l’éclairage DEL, les bornes pour les voitures électriques, la gestion des eaux de pluie, l’amélioration du système de ventilation dans le bâtiment, les mesures d’efficacité énergétique et le remplacement de l’asphaltage par le béton compacté roulé blanc pour diminuer les îlots de chaleur.

Aucun commentaire.

Répondre