Accueil » Dossiers » Soudure/Gaz industriel » Oubliez le gaz unique tout usage!

Oubliez le gaz unique tout usage!

Travailler les métaux pour en arriver à un produit fini de haute qualité n’est pas toujours facile. Chaque métal comporte ses propriétés intrinsèques et réagit de façon différente aux diverses manipulations auxquelles il est confronté. Parmi celles-ci, la soudure implique des notions chimiques importantes et fondamentales.

Les fils à souder et les gaz industriels utilisés lors du soudage de pièces métalliques ont leur comportement propre face à un métal donné. C’est pourquoi les fabricants de gaz industriels dédiés à cette tâche spécifique ont développé et développent toujours des mélanges gazeux qui permettront un travail optimal, sans diminuer les caractéristiques du métal.

Parmi les leaders de l’industrie, Praxair et Air Liquide figurent en tête de liste. Ces deux entreprises d’échelle mondiale proposent des gammes de gaz aussi variées que les implications auxquelles elles sont dédiées. L’évolution des métaux est en grande partie responsable de ce développement de produits constant.

Tableau des produits Stragon de Praxair:

 produits Stargon_Praxair

Alors qu’il y a quelques décennies à peine le fer et l’acier constituaient les principaux métaux ouvrables, l’aluminium et l’acier inoxydable, notamment, prennent de plus en plus de place dans la fabrication d’une foule de produits. Les mélanges gazeux d’autrefois ne répondant plus aux propriétés de ces métaux, l’industrie a donc mis au point des solutions plus adéquates, au bout de longues années de recherche et de développement.

Selon Claude Crouzatier, l’un des neuf spécialistes en productivité chez Praxair Canada, l’objectif ultime entourant le développement de ces produits est de diminuer les heures de travail sur une pièce métallique donnée.

« Nos produits doivent permettre d’obtenir une soudure optimale avec le moins de particules à nettoyer possible. Ils doivent également respecter les propriétés du métal. Ainsi par exemple, le mélange gazeux utilisé pour le soudage de pièces en acier inoxydable ne peut contenir plus de 2,5 à 3 % de dioxyde de carbone (CO2). Un mélange contenant trop de CO2 pourrait faire rouiller l’acier. À l’opposé, avec un acier plus doux, on peut utiliser un mélange comportant 50 % de CO2, ou même plus. Avec un mélange gazeux inadéquat, on risque de fissurer le métal, de le fragiliser. »

Dans cette optique, Praxair propose notamment le Stargon SS, un gaz développé pour le soudage de pièces en acier inoxydable en procédé MIG avec fil solide. « Ce gaz permet de diminuer la chaleur transférée à la pièce, diminue les émanations de fumée et facilite le travail de nettoyage post-soudure », explique celui qui œuvre dans le domaine depuis 1967. Outre la gamme Stargon, Praxair mise aussi sur sa gamme StarGold, dont le StarGold Aluminium, développé pour la soudure MIG et TIG de l’aluminium.

Du côté d’Air Liquide Canada, on mise depuis plusieurs années sur la gamme de produits Blueshield. Qu’ils soient dédiés au soudage de l’aluminium, à l’acier au carbone ou à l’acier inoxydable, les clients d’Air Liquide peuvent compter sur des mélanges gazeux qui répondent à leurs applications spécifiques, la gamme Blueshield comprend seize compositions différentes à base d’argon, d’hélium, d’hydrogène et de dioxyde de carbone.

Qu’il s’agisse de coupage oxy-acétylénique, laser ou plasma, de soudage à l’arc submergé, avec fil fourré, fil plein, électrode enrobée ou réfractaire, Air Liquide dispose des produits adéquats et d’experts qualifiés pour optimiser vos applications. « Nos clients peuvent s’attendre à des nouveautés en 2015, plus précisément lors du deuxième trimestre », de nous dire Krystel Staniforth, directrice commerciale, gaz comprimés, chez Air Liquide Canada, division du géant mondial fondée en 1911, qui emploie quelque 2 200 employés d’un océan à l’autre.

Quel que soit votre secteur d’activités, le produit métallique sur lequel sont requis vos travaux de soudage, vous trouverez donc le gaz optimal qui, combiné au bon fil et au bon métal d’apport, vous permettra de réaliser un travail soigné et sécuritaire, en utilisant le mélange adéquat qui respecte les normes émises par le Canadian Welding Bureau (CWB).

Saviez-vous que?

  • Un mélange gazeux inadéquat peut fragiliser le métal ou le fissurer.
  • Un mélange contenant une trop forte concentration de CO2 peut faire rouiller l’acier inoxydable

Liens Internet:

  1. Tableau de combinaisons gaz/fil/métal (PDF)

Aucun commentaire.

Répondre