Accueil » Chroniques » Prudence est de mise au quai de chargement

Prudence est de mise au quai de chargement

Voici quelques statistiques qui proviennent de la CSST et de VIA Prévention au sujet des accidents au travail.

  • Tous les 6 jours, un travailleur a perdu la vie à la suite d’un accident du travail en 2013.
  • Chaque jour, 228 travailleurs se sont blessés en 2013.
  • 63 travailleurs sont décédés à la suite d’un accident de travail en 2013.
  • 83 458 travailleurs ont été victimes d’un accident du travail en 2013.
  • 6 jeunes âgés de 24 ans et moins ont perdu la vie à la suite d’un accident du travail en
  •   2013.
  • Chaque jour, 30 jeunes travailleurs se sont blessés en 2013.

Uniquement dans le domaine des chariots élévateurs, plus de 700 accidents sont répertoriés chaque année et ce dans tous les secteurs d’activité. Le manque de formation, l’inexpérience du cariste, les méthodes de travail absentes ou déficientes, la circulation simultanée des chariots et des piétons ainsi que l’utilisation du chariot dans un environnement inapproprié sont les principales raisons.

Le renversement est la principale cause de décès associée à l’utilisation des chariots élévateurs lorsque l’opérateur n’était pas attaché. Chaque année, une moyenne de 2 à 3 décès dûs au renversement sont répertoriés.

La conduite d’un chariot élévateur à fourches doit se faire en observant des règles de base. D’abord vérifier l’état des surfaces, prendre en compte la variété des charges (poids et formes) afin de ne pas compromettre la stabilité du chariot.

plus de 700 accidents sont répertoriés chaque année

plus de 700 accidents sont répertoriés chaque année

La manipulation lors du chargement et du déchargement ainsi que le gerbage doivent être sécuritaire. Les atmosphères explosives et les substances dangereuses font également partie des risques particuliers dont il faut tenir compte. La prudence est de mise au quai de chargement lorsqu’une rampe doit être empruntée et quand il faut entrer dans un conteneur.

La formation de cariste est obligatoire et donc primordiale dans toute entreprise où l’on utilise un ou des chariots élévateurs. Savoir manipuler et opérer un chariot requiert une formation de base afin d’éviter des accidents causant des blessures et même des décès. C’est toute une responsabilité qui est attribuée à l’opérateur. Le discernement est de mise également.

Saviez-vous qu’au Québec, l’âge minimum requis pour opérer un chariot élévateur sur les chantiers est 18 ans tandis que dans un établissement, l’âge requis est de 16 ans?

Dans les prochaines rubriques, nous aborderons les sujets suivants : la prévention/sécurité, la formation théorique/pratique et finalement les types de chariots et leurs accessoires de sécurité disponibles.

D’ici là, soyez prudent !

 

Pour plus d’information:

Les Chariots Élévateurs du Québec Inc.
Anne-Marie Plante et Jean Guilbeault
Tél. : 1 800 463-5118
info@ceqinc.ca

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.