Accueil » Chroniques » Nouvelles tendances de l’industrie pharmaceutique

Nouvelles tendances de l’industrie pharmaceutique

Au début du mois de novembre s’est tenu un des plus gros événements en Amérique dans le secteur pharmaceutique. Pendant 4 jours, plus de 50 000 visiteurs et 2 000 exposants se sont rassemblés à Chicago dans le cadre de PackExpo et PharmaExpo. Cet événement constitue un exemple parmi d’autres, nous amenant à réfléchir.

En effet, avec un tel engouement pour ce type d’événements, il s’avère pertinent de se pencher sur la question des nouvelles tendances et sur ce que recherchent les clients du secteur pharmaceutique en prenant part à de tels événements.

Ainsi, il semblerait que la tendance soit en train de s’inverser. Lorsque l’on fait une comparaison avec la réalité des années passées, alors que les clients faisaient plus de prospection qu’autre chose, on constate aujourd’hui que les projets se concrétisent davantage. En d’autres mots, quelques changements s’opèrent.

Dans un premier temps, les manufacturiers ont constaté que les entreprises envoient maintenant leurs spécialistes plutôt que leurs dirigeants à ce genre d’événements. Les compagnies font appel à des experts et non plus à des ingénieurs « touche à tout ».

Cette tendance se révèle fort bénéfique, puisqu’au fil des ans et des événements, une expertise interne se construit permettant une autonomie et une augmentation de leur performance. Les manufacturiers doivent aujourd’hui faire face à cette nouvelle clientèle, experte et exigeante. Cette réalité récente leur rend à la fois la tâche plus facile, étant donné que le client sait ce qu’il veut, et plus compliquée, les attentes s’avérant désormais plus élevées.

Toutefois, l’augmentation des exigences n’est pas seulement due à la participation d’experts. Dans les faits, elle est majoritairement attribuable à la mise en place d’une réglementation plus contraignante.

Par exemple, à partir de 2015, les compagnies pharmaceutiques devront utiliser un système de traçabilité global des médicaments appelé « Track and Trace », pour combattre la contrefaçon, répondant ainsi aux nouvelles règles du marché américain. La mise en place d’un tel système nécessite des investissements plus ou moins imposants dans les systèmes de vision, les logiciels et les intégrations.

De plus, les pharmaceutiques font évoluer leurs technologies vers des systèmes confinés très restrictifs tels que les isolateurs et la production en circuit fermé. Cette tendance découle de la volonté de diminuer les interventions humaines dans la chaîne de production – l’humain étant identifié comme la principale source de contamination -, mais aussi pour assurer la protection des opérateurs, puisque les nouvelles molécules sont de plus en plus puissantes.

Pour toutes ces raisons, les événements tels que PharmaExpo sont aujourd’hui beaucoup plus que des foires où l’objectif est de se montrer. Ils sont plutôt une occasion en or pour les experts issus de différentes entreprises de venir parfaire leur savoir et comprendre les nouvelles technologies ainsi que les tendances du marché.

Pour les entreprises manufacturières ou de consultation, il est donc important d’être présents lors de ces événements afin de partager leurs expertises et rencontrer ces spécialistes qui sont maintenant les décideurs lors des investissements en capitaux.

 

Pour plus d’information: 

Mikaël Lecocq
Directeur développement-Pharmaceutique
WSP

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.