Accueil » Dossiers » La télémétrie : une technologie indispensable

La télémétrie : une technologie indispensable

L’industrie minière se dirige tout droit vers la télémétrie. C’est la technologie de l’avenir. Pourquoi? Parce qu’elle permet d’analyser en profondeur une foule de paramètres des véhicules miniers en tenant compte des conditions de la route accidentée et de l’environnement de travail dans lesquels l’employé a travaillé pour transporter sa marchandise.

Que ce soit une mine à ciel ouvert ou une mise souterraine, la télémétrie mettra le doigt sur les chauffeurs qui ont bien performé. Dorénavant, le résultat du litre de diesel économisé sur un parcours donné tiendra compte d’un ensemble de facteurs.

La télémétrie est la suite logique de la télématique, laquelle remonte à plus de vingt ans et est très populaire dans l’industrie du camionnage. Depuis peu, l’industrie minière emboîte le pas.

Télémétrie

Cette toute dernière technologie qu’est la télémétrie remonte au début des années 2000. Déjà présente dans plusieurs pays et chez les gros transporteurs du Québec, la télémétrie gère la performance, enregistre la vitesse, la position de l’accélérateur et le régime moteur en temps réel. Au total, une quarantaine de paramètres analysent jusqu’à 10 fois à la seconde diverses composantes.

« Après l’industrie du camionnage, voilà que le secteur minier s’intéresse de près à la télémétrie. Il s’agit d’une technologie accessible et disponible à l’intérieur de la gestion d’une flotte depuis que ISAAC Instruments a relevé le défi de la démocratiser et de la simplifier », indique son président, Jacques DeLarochellière.

« Prenons pour exemple le régulateur de vitesse qui, contrairement à la croyance populaire, est un paramètre à utiliser en tout temps pour une économie de carburant. Sur un terrain plat, oui. Mais pas dans les pentes ascendantes ou descendantes, alors que le moteur tournera à plein régime pour maintenir sa vitesse. Grâce à la télémétrie, une fiche permettra d’analyser les bons et mauvais coups du chauffeur puisque l’objectif final est d’utiliser le véhicule au meilleur de sa performance. »

Fini les frontières

La télémétrie n’a plus de frontières. Les chauffeurs et les conditions du véhicule sont suivis à la loupe. Un peu à l’image des aéronefs dans l’espace. Les systèmes de télémétrie sont des réseaux multimédias qui incluent la supervision par caméra, la téléphonie IP et l’acquisition de données.

En cas de catastrophe, il sera plus facile de localiser les mineurs grâce au système Minetrax

La télémétrie permet de superviser un procédé ou d’acquérir des données à distance. Plus d’une quarantaine de paramètres distincts peuvent être captés en continu. La télémétrie s’inscrit dans la tendance de l’Internet des objets et permet aux gestionnaires d’accéder à des informations indispensables à la prise de décisions opérationnelles.

Économies multiples

Au chapitre du carburant à lui seul, les économies sont appréciables : 20 % de réduction pendant les temps de ralenti et 12 % en gérant bien les vitesses excessives. Pour ce qui est économies en frais d’entretien, elles sont de 9,5 %.

Et en ce qui a trait aux économies sur les coûts d’administration, elles sont de 5 % et de 16 % de plus de productivité par personne. Les coûts d’achat et d’installation de la télémétrie sont sensiblement les mêmes que la télématique. Ils varient de 500 $ à 2 500 $ par véhicule. À cela, il faut ajouter le coût mensuel de l’abonnement au service.

Profitabilité et productivité

Que ce soit dans une mine à ciel ouvert ou souterraine, la productivité des opérateurs est significative. Pourquoi ? En raison d’un suivi sur la formation des opérateurs, d’un renforcement de la sécurité et d’une meilleure affectation des ressources humaines.

La surveillance se déroule en temps réel grâce au système Minetrax dans les zones de production souterraine. En clair, cela signifie que dans le cas d’une catastrophe, il sera plus facile de localiser rapidement les mineurs afin de leur venir en aide. De plus, la télémétrie permet d’obtenir et d’analyser les données pour la maintenance préventive et d’accélérer le processus de diagnostic du système.

Le système télémétrique a reçu  les certifi cations CE, BNQ, MIL-STD-810. Convivial et flexible, son application client-serveur exploite des technologies de pointe et facilite le partage de bases de données SQL.

Saviez-vous que?

  • La télémétrie remonte au début des années 2000 ?

 

Liens Internet:

  1. Association minière Canada
  2. Association minière Québec
  3. Isaac Instruments

Lien vidéo:

  1. Sécurité dans les mines (Youtube)

Aucun commentaire.

Répondre