Accueil » Chroniques » Automobiles » Mercedes-Benz Classe E Quelle famille !

Mercedes-Benz Classe E Quelle famille !

Tout le monde sait que BMW et Mercedes-Benz se livrent une lutte de tous les instants depuis des années. Chaque constructeur épie les gestes de l’autre et réplique par un modèle encore plus pointu.

Puis au cours de la dernière décennie, Audi est venu s’interposer sérieusement dans le débat. Mais ce qui démarque surtout Mercedes-Benz, c’est que c’est son modèle intermédiaire qui est le plus en demande tandis que chez les deux autres marques allemandes, ce sont les voitures compactes qui sont les best-sellers. Au cours des 60 dernières années, il s’est vendu plus de 10 millions de véhicules de Classe E.

Il était donc impératif pour le constructeur de Stuttgart de ne pas rater le renouvellement des modèles de la Classe E. On a débuté par la berline, le modèle le plus répandu, pour ensuite dévoiler une version coupé, un cabriolet et une familiale. Malgré ces différences en fait de carrosserie, tous des modèles se partagent sensiblement la même plate forme, les mêmes mécaniques et la plupart des accessoires de sécurité. Pour simplifier les choses, je vais cibler la berline essentiellement.

Pari réussi

Lors de la refonte de la Classe C il y a maintenant trois ans, les stylistes avaient osé lui donner une silhouette plus agressive et plus sportive et ils avaient gagné leur pari. Ils ont décidé d’adopter la même politique de design avec la Classe E dont la silhouette est plus évolutive que révolutionnaire, mais les changements effectués ont été les bons. Cette nouvelle génération conserve ses airs prestigieux tout en adoptant une allure nettement plus sportive.

Le porte-à-faux des roues avant a été réduit, les lignes de caractère sur les parois latérales ont été accentuées tandis que le pare-chocs arrière a été redessiné. Les phares de route sont à l’extrémité de la caisse tandis que les phares code encadrent la grille de calandre qui a été elle aussi modifiée. Il faut également souligner une entrée d’air sous le pare choc avant tandis que le capot affiche une protubérance en sa partie centrale.

L’habitacle a été également changé. Les ingénieurs ont travaillé à améliorer le confort tandis que la planche de bord accueille un écran à cristaux liquides à haute résolution. Des bois exotiques, des cuirs fins, un volant gainé de cuir Nappa sur plusieurs versions, des sièges dont on a même pris le temps de réaliser des coutures spéciales afin de réduire la fatigue lors d’un long trajet, tout cela permet d’obtenir un habitacle exceptionnel.

Plate-forme toute nouvelle

La refonte visuelle a été plutôt évolutive et fort réussie. Par contre les ingénieurs ont consacré beaucoup d’énergie à développer une nouvelle plate-forme. Cela leur a permis d’allonger l’empattement de 20 mm et la longueur hors tout de 16 mm. Par ailleurs la caisse est plus large de 32 mm tandis que la capité du coffre à bagages, est de 540 litres, une donnée inchangée par rapport au modèle précédent.

Les groupes propulseurs sont également demeurés inchangés et le moteur V6 de 3,5 litres produisant 268 chevaux demeure le plus populaire. Un V8 de 5,5 litres de 382 chevaux et enfin un tonitruant moteur AMG de 6,2 litres développant 507 chevaux sont également offerts. Tous ces modèles sont équipés d’une transmission automatique à 7 rapports. La transmission intégrale 4 Matic est de série sauf sur la E63.

Comme toute voiture Mercedes-Benz la classe E possède de nombreux systèmes sophistiqués visant une sécurité active et passive. On dénombre tout d’abord 10 coussins gonflables incluant un coussin pour les hanches. Cet équipement est de série tout comme le système visant à détecter l’endormissement au volant. Ce mécanisme évalue le comportement du conducteur au cours des premières 20 minutes de la conduite. Si par la suite le comportement du conducteur est modifié de façon significative, le système va l’informer de façon visuelle à l’aide de signal dans le centre de l’indicateur de vitesse qu’il est temps de faire une pose.

Toujours au chapitre de l’équipement de série la voiture est dotée d’un système de gestion automatique des phares qui permet de réguler l’intensité phares de route. Dans un autre régime, le système PARKTRONIC facilite les manœuvres de stationnement. Et la liste de ces accessoires visant à sauver des vies est fort longue.

Un design moderne, un habitacle ergonomique et exemplaire, une flopée de moteurs sophistiqués, tout cela serait inutile si cette voiture ne tenait pas la route. Mais cette nouvelle Classe E est à la hauteur de la réputation de la marque à ce chapitre.

Dans un autre registre, le système de navigation est plus efficace et plus simple qu’avant. Quant à l’écran de conduite de nuit, je le trouve plus distrayant qu’autre chose.

Sur la route, le V8 de 5,5 litres et 382 chevaux est d’une grande douceur et ses accélérations sont très linéaires. Mais un poids plus élevé le rend un peu lourd de l’avant, mais de peu. Quant au moteur V6 de 3,5 litres produisant 268 chevaux, ses accélérations sont moins incisives, mais sa douceur et sa grande souplesse ne nous ont pas fait regretter le moteur V8.

Somme toute, cette nouvelle génération de la Classe E de Mercedes-Benz est une réussite sur toute la ligne et cela s’applique également aux autres variantes de la carrosserie que sont le coupé, le cabriolet et la familiale. Il faut souligner que cette dernière n’est livrée qu’avec le moteur V6. Enfin, d’ici peu, le moteur V6 diesel sera commercialisé dans les véhicules de classe E. Ce V6 3,0 litres turbo diesel de 210 chevaux et 400 lb-pied de couple est tout aussi performant que les deux autres tandis que son couple élevé rend les accélérations et les reprises fort musclées.

Et peu importe le modèle choisi, vous bénéficiez de la même qualité, de la même sécurité et du même prestige.

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.