Accueil » Dossiers » Tournant majeur pour Produits métallique PMI : l’entrée des robots et de l’expertise acier/bois

Tournant majeur pour Produits métallique PMI : l’entrée des robots et de l’expertise acier/bois

RIMOUSKI – L’entreprise Produits Métalliques de Rimouski (PMI) mise résolument sur l’innovation pour accroître les performances de l’entreprise qui vient de se relocaliser dans le parc industriel de Rimouski dans un nouveau bâtiment fonctionnel au coût de 4 millions $.

Un point tournant pour cette PME qui est la deuxième usine au Québec à être dotée d’une ligne de production robotisée qui fabriquera des produits métalliques en barre (poutres, colonnes…). Une pièce de 50 pieds qui nécessitait auparavant quatre heures de fabri-cation avec six équipements de production différents ne prendra plus que dix minutes!

PMI innove aussi en produisant des fermes de toit hybride acier/bois en partenariat avec Nordic Bois d’ingénierie, une filiale de Chantiers Chibougameau. «Le bois d’ingénierie est collé chez Nordic Bois à Chibougameau qui a développé une technique de laminage, mais les composantes avec l’acier sont assemblées à Rimouski. C’est un mariage des deux matériaux à partir de leurs forces respectives. Le bois est fort en compression sur la partie supérieure de la ferme, mais la partie inférieure est en acier qui travaille en traction», décrit Sébastien Noël, directeur des opérations chez PMI.

Secteur de la métallurgie

Le secteur de la métallurgie et de la transformation des métaux est très diversifié au Bas-Saint-Laurent. PMI, avec les Structures G.B. de Rimouski, sont les deux grandes entre-prises du secteur des produits métalliques de la région. D’autres industries de transforma-tion oeuvrent dans la transformation des métaux, principalement Bombardier à la Pocatière (transport en commun, 1 200 emplois), Verreault Navigation à Les Méchins (réparation de navires) et Trailex Rimouski (remorques de camions).

Nouvelles opportunités

«Nous sommes à l’affût de nouvelles opportunités de marché avec la matière première, de l’acier en barre et nos procédés de production dont la capacité a triplé avec notre nouvelle usine. Nous nous inscrivons aussi dans le créneau de l’utilisation du bois d’ingénierie dans les marchés publics comme dans le projet avec Nordic Bois. Avec notre ligne robotisée, l’automatisation ne se fait pas au détriment des emplois mais en gain de productivité. Avec le même personnel, nous augmentons nos ventes», souligne Jean Pouliot, président de PMI. 40% de l’entreprise est dans le bâtiment en acier.

PMI, spécialisé dans les projets clés en main de bâtiments d’acier modulaires, fait partie des entreprises dans l’Est du Québec qui ont franchi des pas de géant au cours des dernières années pour se faire valoir sur tout le marché québécois, les provinces maritimes et l’Est de l’Ontario.

60% du chiffre d’affaires de l’entreprise qui emploie 42 personnes provient de l’extérieur de la région de Rimouski.

L’entreprise conçoit et fabrique des bâtiments en acier, des structures d’acier, des tours d’éoliennes de faible puissance de moins de 15 KW, des tours de télécommunication, mais aussi dans les produits de tôlerie industrielle, des structures à treillis métallique, de la quincaillerie des centrales de télécommunications, du matériel d’entreposage et de manutention et des produits industriels assemblés dans des gabarits. Le service clés en main inclut l’architecture, l’ingénierie, la gérance de projet et la production en usine.

Les avantages économiques des bâtiments modulaires sont nombreux: 30% moins de temps pour l’érection du bâtiment sur le chantier, donc réduction considérable des coûts de main-d’oeuvre, gain de 40% d’énergie grâce à la qualité de l’isolation et à l’entretoit ventilé avec une isolation standard des bâtiments PMI qui est R-40 au toit et de R-20 pour les murs.

Le parcours de PMI a été reconnu par la Chambre de commerce et d’industrie Rimouski-Neigette et de l’Association des marchands de Rimouski qui lui a décerné les prix «Croissance et Performance» dans le secteur des entreprises de transformation et «Équipier de l’année» au Gala Reconnaissance 2007.

«Avec les augmentations combinées de productivité et de capacité de production, l’entreprise sera en mesure de répondre aux demandes sans cesse croissantes de sa clientèle et de développer le marché des structures à treillis dans les secteurs des télécommunications et de l’énergie éolienne», selon son président directeur général, Jean Pouliot.

Aucun commentaire.

Répondre