Accueil » Dossiers » Bluberi jeux et technologies a le vent dans les voiles

Bluberi jeux et technologies a le vent dans les voiles

Dans une industrie florissante et qui constitue l’un des principaux domaines d’exploitation de la région du Centre-du-Québec, Bluberi jeux et technologies a choisi de s’y installer et de parier…sur la qualité des gens qui composent son équipe.

«Une visite chez Bluberi jeux et technologies suffit pour vous convaincre de la passion des gens qui y travaillent et qui explique la réussite explosive de l’entreprise dans la région», affirme le commissaire industriel de la Société de développement économique de Drummond, Daniel Pageau.

«On voit là une entreprise qui offre de formidables opportunités dans des métiers très recherchés actuellement et qui ont souvent la cote auprès des jeunes. Attirés par des domaines d’études comme l’informatique et ses secteurs connexes, ceux-ci suivent des formations qui les amènent trop souvent vers les grands centres, comme Montréal et Québec», explique M. Pageau.

Bluberi jeux et technologies se spécialise dans la conception de jeux de casino et de loterie, de plateformes électroniques pour jeux et de systèmes de gestion de casinos. L’entreprise a récemment obtenu un contrat de Loto-Québec pour l’installation de systèmes de jeu responsable dans les nouvelles machines de loterie vidéo. Ces dernières seront retirées des bars et installées dans les nouveaux salons de jeu qui verront le jour en octobre.

Les deux premiers salons devraient d’ailleurs débuter leurs activités à Trois-Rivières et à Québec, tout près des hippodromes. Ces systèmes de jeu fonctionnent avec une carte à puce qui permettra au joueur de se fixer une limite de temps ou d’argent pour jouer. La première phase des travaux de conception et d’implantation est complétée chez Bluberi et l’entreprise estime être prête pour l’ouverture de ces salons. Ce contrat a permis la création d’autres emplois supplémentaires à Drummondville.

Une réussite exemplaire

Bluberi, fondée en 1994 par le président-directeur général actuel de l’entreprise, Gérald Duhamel, vend ses jeux partout en Amérique du Nord et ne cesse d’augmenter ses effectifs pour répondre à une demande toujours grandissante. Le nombre d’employés est passé de 161 en 2006 à 242 en 2007, une augmentation de 50%!

«Avec la mondialisation des affaires et le déplacement de certaines productions vers l’Asie, Bluberi jeux et technologies est un exemple de ce que pourraient être nos entreprises de demain» estime le commissaire industriel de la SDED, Daniel Pageau.

Le secteur des produits électriques et électroniques englobe un large éventail d’entreprises qui produisent des appareils ménagers‚ des appareils d’éclairage‚ des produits électroniques de consommation‚ du matériel de communication et électronique‚ du câblage‚ de l’équipement de bureau‚ de l’équipement industriel et d’autres produits électriques.

Perspectives d’emploi à l’horizon 2010

Selon les perspectives sectorielles d’Emploi-Québec pour les années à venir, la production en grandes séries de produits électroniques tend à se déplacer vers les pays d’Asie à bas salaire. La hausse du dollar canadien et les bas coûts de production asiatique forcent l’industrie à développer davantage leur spécialisation.

Certains produits de niche sont moins vulnérables à la concurrence asiatique, notamment dans les domaines médicaux, militaire, aéronautique ou dans celui de la sécurité. En outre, les projets d’Hydro-Québec ainsi que les projets de parcs d’éoliennes seront favorables au secteur du matériel de production et de distribution de l’électricité. Pour cette industrie, le pire semble passé et une croissance annuelle de 1,9% de l’emploi est attendue d’ici 2010, une des plus élevées parmi les industries de la fabrication. Près de 4 000 emplois devraient être créés, portant l’effectif de cette industrie à 41 000 personnes.

Enjeux de l’industrie

L’industrie des produits électriques et électroniques se subdivise en deux volets distincts, car leur réalité est bien différente l’une de l’autre. En ce qui a trait à l’industrie des produits électriques, la région centriçoise ne se démarque pas des autres régions du Québec car elle doit, elle aussi, s’ajuster aux nouvelles réalités du marché. La main-d’œuvre de plus en plus vieillissante n’arrive plus à s’ajuster à l’évolution trop rapide des nouvelles technologies.

Selon le directeur du Comité sectoriel de la main-d’œuvre de l’industrie électrique et électronique du Québec, Jacques Boudreau, «les entreprises du Centre-du-Québec ne font pas exception aux enjeux que vivent les autres régions du Québec. Elles devront continuer de se spécialiser davantage dans le prototypage, la production à petites quantités et le service après-vente». M. Boudreau signale également un urgent besoin de main-d’œuvre spécialisée, c’est-à-dire d’ingénieurs mécaniques et électriques pour combler tous les besoins de l’industrie.

L’entreprise drummondvilloise Bluberi jeux et technologies est une des rares à offrir des emplois d’avenir dans un domaine en pleine expansion dans la région. Bluberi mise et gagne à coup sûr de par la qualité des employés qui y évoluent et qui investissent leurs connaissances au quotidien.

Aucun commentaire.

Répondre