Accueil » Chroniques » Automobiles » Nissan est de retour

Nissan est de retour

Le constructeur Nissan connaît un regain de vie depuis que la star de toutes les stars de l’automobile, son Président Carlos Gohsn, aussi président de Renault en 2005, a pris les rênes de la compagnie en
2001.

Le succès de Gohsn est attribuable non pas pour ses prouesses en tant que visionnaire, il a sorti Nissan d’une très grave crise financière, mais plutôt pour sa capacité à bien gérer le potentiel du personnel qui était en place et donc, d’éliminer simultanément le vieux bois mort.

Malgré ce fait d’armes, Gohsn n’a pas eu le contrôle sur toutes les décisions, surtout en matière de conception des nouveaux produits. La plus grande erreur de ce président, déjà fut pressenti par Ford pour restructurer la compagnie, fut de laisser aller les ingénieurs dans la conception des habitacles de plusieurs modèles, tels que la Altima, la Maxima et surtout, la nouvelle fourgonnette Quest, supposée réinventer la catégorie.

En effet, l’aménagement intérieur de ces nouveaux modèles fut tellement mal conçu que toute la critique automobile, votre humble serviteur y compris, leur soit tombée dessus. Il faut dire que c’est surtout le matériel au fini plastique de mauvaise facture qui fut critiqué. En plus d’être laid, il était mal assemblé et causait des bruits et craquements intolérables.

Mais il y a plus. Lors du lancement de la nouvelle Quest en 2001, l’approche de Nissan était de révolutionner la conception de la fourgonnette passagers en matière de design et de comportement routier. Pour le comportement routier et le design extérieur, il faut avouer que la Quest a bien rempli son mandat. Mais en matière de conception intérieure, ce fut un désastre.

Pour lui donner un look intérieur très futuriste, les ingénieurs ont conçu une console centrale en forme de tube, au dessus duquel on y retrouve le bloc instrumentation, habituellement situé devant le conducteur. Ça n’a pas marché et les conséquences furent que Nissan a été obligé de reconcevoir tout l’aménagement intérieur de sa fourgonnette. Ça a couté cher. Très cher.

Heureusement, lors du salon de New York, en mars dernier, le constructeur nous a présenté une nouvelle version complètement révisée de la Quest, autant dans la calibration de son comportement routier, de l’insonorisation, de la finition et du design du tableau de bord. Fini les cadrans au centre de la console. Ils se retrouvent maintenant devant le conducteur, comme il se doit. La console centrale a été complètement revue et est maintenant fonctionnelle. Le choix des matériaux de finition est maintenant sans reproches et l’insonorisation, digne d’une bonne berline de classe intermédiaire.

Mais, il y a encore plus. Nissan ne s’est pas arrêté là. La Maxima, elle aussi a subi une cure de rajeunissement. Tout l’aménagement intérieur a été repensé et est maintenant plus prestigieux, luxueux et fonctionnel. De plus, la Maxima a fait l’objet d’une révision complète de son comportement routier, plus doux et de son look extérieur, moins angulaire.

Pour 2006, c’est toute la gamme qui a subi une transformation profonde de la finition intérieure et extérieure. Le design est nettement plus inspiré et international, les performances plus équilibrées entre la puissance et la douceur, tout en valorisant une meilleure économie de carburant.

De plus, la gamme va très bientôt s’enrichir d’une toute nouvelle Altima, superbement bien dessinée et d’une nouvelle Versa, une compacte dans la catégorie de la Dodge Caliber. D’ailleurs, mon prochain article fera l’objet de ces deux derniers essais.

Donc, en terminant, je souligne ici la capacité du constructeur à accepter ses erreurs et à se redéfinir lui-même en peu de temps, afin de préserver les acquis encore fragiles des dernières années. C’est réussi en ce qui me concerne et je vous le démontrerai dans notre prochain numéro. Bravo Monsieur Gohsn.

Pierre Michaud journaliste automobile et animateur de l’émission RPM-Roulez avec Pierre Michaud , sur les ondes de TQS le dimanche à 10 h.

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.