Accueil » Chroniques » La préhension par le vide

La préhension par le vide

La préhension par le vide est souvent la solution idéale pour la manipulation d’objets de toutes espèces et est donc utilisée dans tous les types d’industries.

Dans le cadre de la publication MCI dédiée à l’industrie du bois et du meuble, nous vous présentons les préhenseurs qui répondent à la manipulation de panneaux, planches, palettes, boîtes qui sont les produits les plus fréquemment rencontrés dans cette industrie. Il s’agit des préhenseurs de la compagnie allemande Schmalz du type FX utilisés en combinaison avec un robot ou un système de déplacement cartésien au moyen de cylindres pneumatiques ou d’axes servomotorisés. Ce mariage de technologies peut réaliser des tâches répétitives de façon économique et sécuritaire offrant un retour sur l’investissement dans un délai très court.

Les préhenseurs FX se présentent sous la forme d’un patin métallique dont la longueur varie de 120 à 600 mm et la largeur de 60 à 240 mm.  La base du préhenseur est pourvue d’une mousse à cellules étanches spécialement conçue pour cette utilisation et qui jouera un double rôle : premièrement, celui d’étanchéité et deuxièmement, celui de compensation pour les irrégularités présentées par les objets à saisir.

Au cœur du patin sont logés les clapets anti-retour (check valve) qui sont reliés à chacun des orifices de la base du patin. Ce design permet donc de saisir avec une grande souplesse des objets qui sont irréguliers ou évidés dans leur surface et qui ne sont pas toujours positionnés à la même place. Deux éléments vont se conjuguer pour réaliser la tâche avec succès. D’une part, la mousse va s’écraser au contact de l’objet que l’on veut saisir quelle que soit sa position. D’autre part, les check valves qui sont logées dans les orifices, qui ne recouvrent pas un objet, se fermeront automatiquement lorsque le débit de vide sera activé, évitant ainsi une perte d’énergie et concentrant l’action du vide sur les cellules que recouvre un objet.

Les patins peuvent être alimentés par le vide soit par un générateur de vide du type venturi assemblé directement au-dessus du patin (voir photo ci-dessus) ou par tout autre type de pompe à vide.  Les précautions à prendre sont d’attaquer les objets à saisir de façon verticale afin d’assurer une bonne compression de la mousse et d’éviter son abrasion.

Comme dans toute application de préhension par le vide, il est recommandé de souffler un jet d’air (blow off) avant d’appliquer le vide afin de nettoyer la surface et éviter la contamination inutile. Si on travaille des matières relativement poreuses, il se peut que l’appel du vide ait pour effet de créer une succion suffisamment forte pour entraîner une autre couche de matériel que celle désirée. Il sera alors conseillé de se servir de l’orifice central prévu sur les préhenseurs FX qui permet de souffler un jet d’air comprimé qui pénètrera dans la matière et cassera le vide faisant en sorte que seulement la première couche de matériel soit déplacée.

Avec un tel concept, un robot peut par exemple prendre une palette sur une pile et la placer au sol pour ensuite aller chercher des boîtes, des panneaux ou des planches et les placer sur cette palette dans l’ordre désiré.

Plusieurs modules FX peuvent être placés côte à côte afin de couvrir la surface désirée et avoir la capacité de levage recherchée (par exemple, le modèle 600 x 120 peut développer 1400 Newton (300 lbs) à un niveau de vide de 80 %. Cette solution novatrice s’intègre facilement et Dicsa Automatisation (www.dicsa.biz) vous aidera dans vos choix et tests préalables à toute réalisation de projet car lorsqu’on travaille une application par le vide, il est recommandé de procéder aux tests afin de valider les choix et s’assurer de la compatibilité des matières et des formes,  d’où l’importance de travailler en partenariat avec votre fournisseur et  profiter de l’expérience acquise.

Vous pouvez joindre M. Polis, président de Dicsa automatisation inc.,
au (450) 449-4866

Aucun commentaire.

Les commentaires sont fermés.